La Gazette de la grande ile

Entreprises fermées pour non paiement d’impôts : Seule la société AAA ose se justifier devant la justice

Publié le 15 septembre 2020

La non-régularisation des obligations fiscales pourrait entraîner la fermeture temporaire ou définitive d’une entreprise. Le directeur général des impôts, M.Germain, a précisé hier lors d’une signature de convention à Antaninarenina que la société AAA n’est pas la seule entreprise fermée pour non paiement d’impôts. Au cours de la précédente année, 22 entreprises ont fait l’objet d’une fermeture administrative, a-t-il martelé. Pourtant, on constate maintenant que cette société appartenant à l’ancien président Marc Ravalomanana essaie de s’opposer par tous les moyens à la décision de fermeture prise par la direction générale des impôts (DGI). Elle se justifie par cette crise sanitaire et ignore tout simplement ses arriérés fiscaux, lesquels s’élèvent à  plus de 71 milliards d’Ariary. Dernièrement, les dirigeants de ladite société ont saisi le Conseil d’Etat pour un recours pour excès de pouvoir (RPEP) par rapport à cette décision de la DGI. Pourquoi les autres sociétés ayant connu le même sort n’ont pas agi de la sorte ? Peut-être que la société AAA estime toujours que Marc Ravalomanana ainsi que ses biens demeurent intouchables malgré sa flagrante irrégularité. Au lieu de régulariser ses arriérés fiscaux, la société attaque l’auteur de la décision devant la justice, décision qui est tout à fait légale puisque de façon générale, elle est prise pour les entreprises récalcitrantes dans le cadre du paiement des impôts. A rappeler que ces dernières semaines, la DGI a procédé à la fermeture des usines et locaux de la société AAA à Antananarivo, Fianarantsoa, Andranomanelatra et Toamasina.

Mampionona

 

 

Lire aussi