La Gazette de la grande ile

Règlementation de la circulation : L’éternel recommencement

Publié le 20 octobre 2020

L’application des règlementations en matière de circulation en général reste difficile dans la Grande Île. En ce qui concerne la capitale en particulier, de nombreux points sont encore à améliorer mais une situation constitue un réel blocage dans ce maintien de l’ordre entre les différents usagers de la voie publique. Les mauvaises habitudes reviennent à chaque fois à la fin de chaque remise à l’ordre. C’est le cas des tireurs de charrettes qui reviennent à chaque fois à leurs mauvaises habitudes après quelques mois, voire quelques semaines suivant une opération de sensibilisation. L’entêtement de certains d’entre eux est souvent à l’origine des accidents. Comme ce qui s’est produit à Manakambahiny. Un tireur de charrette a percuté un véhicule en raison d’une surcharge et à cause de la fatigue. Ce dernier s’en sort avec quelques blessures mais des dommages ont également été constatés sur le pare-brise du véhicule. Une situation qui reflète qu’on est déjà revenu à la situation d’avant. Même les horaires de circulation ne sont plus respectés par les tireurs de charrettes en ce moment. Certains continuent encore de circuler à 8 heures 30 du matin en plein embouteillage. Des comportements qui occasionnent des gênes envers les autres usagers de la voie publique. Ce ne sont pas uniquement les tireurs de charrettes qui reviennent à leurs mauvaises habitudes après quelques semaines de remise à l’ordre. On retrouve la même situation au niveau des autres transporteurs comme les conducteurs de taxibe ou encore les camionneurs. Des suivis doivent ainsi être faits sur l’application des différentes règlementations de la circulation pour éviter le désordre.

Ranaivo

Lire aussi