La Gazette de la grande ile

Edito : Incarnation de l’incompétence !

Publié le 20 octobre 2020

Le Président de la République, Andry Rajoelina a annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire lors de sa dernière allocution bimensuelle mise en place à cause du coronavirus. Les dirigeants n’ont cessé de spécifier dernièrement que la situation par rapport à la pandémie de coronavirus est sous contrôle vu que le pays connaît un taux de guérison élevé allant jusqu’à plus de 90%. Comme l’on a déjà remporté une bataille, il faut faire en sorte de gagner la guerre et éviter les risques de rechute. Andry Rajoelina a pris une sage décision en annulant la réouverture des frontières prévue pour le 29 octobre. Madagascar étant en bonne voie de gagner la guerre doit éviter tout risque quitte à se couper du monde extérieur. On voit là la sagesse d’un vrai dirigeant pas comme certains incompétents à l’instar du ministère des Transports, du Tourisme et de la Météorologie, Joël Randriamandrato qui n’a jamais su prendre de telles décisions. C’est pourquoi, le coronavirus a pu s’infiltrer dans la Grande Ile.

C’est aussi le cas de la ministre de la communication et de la culture, Lalatiana Rakotondrazafy qui disait auparavant qu’il n’y a pas besoin de fermer nos frontières au risque de mettre à mal l’économie du pays, mais où en est l’économie qu’on tenait à préserver à l’heure actuelle ? Heureusement, que le Chef de l’Etat lui, est lucide et prudent, car ce ne sont pas les ministres comme Joël Randriamandranto incarnant l’incompétence qui vont faire preuve de lucidité et de prudence comme l’a fait le président Andry Rajoelina. Il n’y a qu’à voir les transporteurs qui font comme bon leur semble pour en avoir la preuve. Si on a émis comme consigne que les transporteurs n’ont pas le droit d’utiliser les strapontins et que les receveurs doivent porter un masque avec une visière en plus, ce n’est pas du tout respecté, Cette situation laisse de marbre ceux qui se chargent du transport dont le premier responsable se trouve être Joël Randriamandrato.

Ce dernier incarne l’incompétence depuis sa prise de fonction à nos jours. On s’étonne même qu’il ait été reconduit au poste de ministre des transports, du tourisme et de la météorologie malgré son inefficacité. Comme quoi, l’incompétence est récompensée dans le pays. Seulement, si on se contente toujours de la médiocrité, ce n’est pas demain la veille que le développement va être au rendez-vous à Madagascar. Et oui, le reflet de la médiocrité est perceptible partout, que ce soit dans le milieu du transport, de l’énergie et bien d’autres. Il est clair que le président de la république à lui seul n’arrivera pas à grand-chose, raison pour laquelle il devrait revoir son entourage qui peine à suivre le rythme du TGV en marche.

Je R

Lire aussi