La Gazette de la grande ile

Fin de l’Etat d’urgence sanitaire : les ministères ont intérêt à bouger

Publié le 20 octobre 2020

Suivant la déclaration du président de la république, l’état d’urgence sanitaire vient de prendre son échéance. Cependant, la lutte contre la pandémie continue pour la Grande Ile, a-t-on appris. Dans le cadre de la gestion des affaires étatiques, la fin de l’état d’urgence sanitaire  marquera  un grand changement. Il en est ainsi des divers projets suspendus durant la période de confinement auprès des différents départements ministériels. S’agissant du recrutement des nouveaux fonctionnaires, quelques ministères l’avaient déjà prévu depuis l’année dernière. Le ministère de la Justice, a récemment annoncé que le concours de recrutement des élèves pénitentiaires pourrait avoir lieu avant la fin du mois de novembre si la situation sanitaire le permet. Il est donc sûr que ce ministère y procèdera face au contexte actuel, et de son côté, l’administration pénitentiaire en aura tellement besoin vu le manque considérable d’effectifs de son personnel. Aussi, la publication des résultats au cours du précédent concours d’élèves policiers, les 18 et 19 janvier derniers est attendue du ministère de la Sécurité Publique. Ce dernier devrait y statuer dans les prochains jours, le ministre en personne ayant  déclaré il y a quelques semaines que c’est la crise sanitaire qui freine les procédures y afférentes. Concernant des autres projets, des actions concrètes sont attendues de l’exécutif pour la relance économique, le ministère du tourisme est concerné. Dans le domaine de l’éducation et de l’enseignement, les ministères de tutelle devraient mettre en œuvre une politique efficace afin de rattraper les pertes de temps occasionnées par la période de confinement…

      Mampionona

 

Lire aussi