La Gazette de la grande ile

Recrudescence de la pédophilie : Intimement liée à la pauvreté

Publié le 30 novembre 2020

La dénonciation des cas de pédophilie ne cesse de se multiplier depuis quelque temps. A Madagascar, si l’on a tendance à imaginer que ce sont toujours les étrangers qui sont les auteurs de ce genre d’infraction, de nombreux faits se trouvent pourtant perpétrés par des nationaux. Parfois, ce sont des proches parents même des enfants victimes qui commettent l’irréparable. Mais dans certaines zones à forte fréquentation touristique, on assiste à une autre réalité. En effet, la pauvreté extrême de la population fait que dès leur plus jeune âge, des enfants se trouvent exposés aux touristes sexuels et aux pédophiles. Les parents n’ont plus les moyens de payer les frais de scolarisation de leurs enfants, et les obligent à quitter très tôt les bancs de l’école. La plupart se trouve ainsi obligés d’aider leurs parents à trouver de l’argent pour subvenir aux besoins de la famille. Les jeunes filles sont ainsi les plus exposées aux pédophiles. Pour quelques billets, ces petites filles acceptent facilement de se livrer aux prédateurs sexuels. Mais il arrive même que ce sont leurs parents eux-mêmes qui poussent l’enfant à se prostituer. Outre la répression de ce genre d’infractions, les problèmes de la pauvreté et de la scolarisation des enfants doivent ainsi être résolus pour limiter les risques de pédophilie.

Ranaivo

Lire aussi