La Gazette de la grande ile

Insalubrité dans la capitale : Le changement de mentalité avant tout !

Publié le 02 décembre 2020

La capitale malgache figure parmi les plus insalubres au monde. Les efforts déployés par la commune et ses collaborateurs pour embellir la capitale sont nombreux, mais en vain. En cette période des pluies, les déchets qui bouchent les canaux et les caniveaux restent problématiques. Au niveau des quartiers bas de la capitale, ces déchets sont à l’origine de la montée des eaux en cette période de l’année. En réalité, le problème de l’insalubrité à Antananarivo tient surtout son origine de la mentalité même de la population en général. La plupart ne se gêne pas pour jeter leurs ordures un peu partout sur la voie publique. Plus aucune exception, du plus pauvre au plus riche en passant par la classe aisée, même des intellectuels se sont tout simplement habitués à cette mauvaise pratique. Et même dans certains quartiers où des bacs ont été installés pour recueillir les ordures, ces installations restent très peu, voire inutilisées par les passants. D’autres pratiques encore plus méprisables viennent s’ajouter à la liste. Nombreux sont ceux qui ont pris l’habitude de faire leurs besoins un peu partout, et pire, la défécation à l’air libre est encore d’actualité dans la capitale à notre époque. Des mauvaises habitudes tout simplement inimaginables dans un autre pays. L’éducation ainsi que le renforcement de la sensibilisation de la population ne doivent ainsi être pas négligés pour résoudre le problème. Et outre, la mise en place des infrastructures adéquates pour les besoins des habitants et l’application effective des sanctions aux contrevenants ne doivent pas être négligées pour mettre fin à ces mauvaises pratiques. Ceci étant, il faudra encore plusieurs années pour le redressement.

Ranaivo

Lire aussi