La Gazette de la grande ile

Tombées de pluies : Les bas quartiers, les plus vulnérables

Publié le 12 décembre 2020

A chaque saison de pluie, les bas quartiers d’Antananarivo sont sous les eaux, ne citant que les quartiers d’Antohomadinika, Andavamamba, Andravoahangy, etc. Depuis ces quelques jours de tombée des pluies, la montée des eaux est notamment perçue dans le quartier d’Antohomadinika. Certains logements plongent dans l’eau et les habitants sont contraints de marcher dedans. Et c’est toujours la même galère que vit la population de ce quartier durant la période des pluies. Tout cela résulte des grosses constructions, des détritus des canalisations, des remblayages. L’eau ne trouve pas son évacuation, mais stagne. Quelles sont les mesures que les responsables apportent, afin de résoudre cette souffrance que les habitants des bas quartiers subissent ? Comme chaque année, ces derniers ne sont pas épargnés par les risques d’inondation. Ceux qui sont cernés de rizières, sont vulnérables à la montée des eaux. Une problématique qui va de mal en pis à l’arrivée des pluies, mais la résolution n’est pas de manière permanente. Pour le cas d’Antohomadinika, cela fait un certain temps que les ordures envahissent les canalisations. Et les responsables n’agissent même pas. Le moindre geste que le président du Fokontany devrait faire, c’est de procéder à l’assainissement des canalisations. Ce n’est pas étonnant si les en habitants supportent les conséquences.

Nandrianina A

Lire aussi