La Gazette de la grande ile

Edito : L’eau, cette denrée rare

Publié le 30 décembre 2020

Le Sud de Madagascar souffre du manque d’eau avec une pluviométrie très faible et un climat quasi désertique si bien que les quelques pluies qui arrosent l’endroit, parfois 3 jours dans l’année, sont accueillies avec joie. Le Sud de Madagascar souffre du manque d’eau et cela depuis des années ; dans le Sud de Madagascar on peut mourir de soif, car l’eau c’est la vie. Les habitants de l’extrême sud de  Madagascar restent cependant propres et dignes et ils sont conscients qu’ils servent juste à recueillir des voix. On les approche pendant les élections, mais après, on les ignore et ils peuvent avoir la rancune tenace, sauf que leurs voix sont aussi parfois détournées… Là-bas au loin, beaucoup se jouent d’eux et les manipulent, mais ils ne sont pas dupes. Il n’y a qu’à voir l’état des écoles qui longent la RN10 à partir d’Andranovory jusqu’à Ambovombe, il n’y a qu’à voir l’état des écoles sur la route du littoral depuis Anakao jusqu’au Cap Sainte Marie, il n’y a qu’à voir l’état de ces écoles qui n’ont de salles de classe que de nom ou des écoles construites en dur avec dans la cour des écoles des implivium ou des citernes désespérément à sec… Dans ces endroits où au maximum il pleut 10 jours dans l’année ! Aujourd’hui, tout le monde se plaint de la JIRAMA et de la manière dont des personnes qui n’ont aucune connaissance du secteur de l’énergie gèrent le département ministériel de l’énergie, notamment juste parce qu’il est le Clyde de sa Bonnie, son arrogance va avec son incompétence. Aujourd’hui, quasi tout Madagascar se plaint de la JIRAMA qui n’arrive plus à faire venir l’eau même avec la vétusté de ses infrastructures.  Aujourd’hui, des habitants de certains quartiers se retrouvent à mettre le réveil à 1heure du matin pour essayer de remplir des bassines d’eau. Aujourd’hui, tout le monde prend conscience de ce qu’est le manque d’eau… l’eau, cette denrée rare dont nos compatriotes sont privés depuis des lustres ; l’eau qui ne sort plus des robinets dans certains quartiers ; l’eau qui fait que des locataires en arrivent à changer de maison et de quartier… l’eau dont nos compatriotes sont privés depuis des années et qui fait que beaucoup réalisent aujourd’hui la chance qu’ils avaient avant, avec  l’eau qui sortait des robinets et que certains arrivaient même à gaspiller. L’eau, cette denrée rare, qui quand elle manque à tous, va peut- être permettre à chacun de regarder au-delà de son nombril. Pour l’heure,  la solution trouvée est ces 4×4 flambants neufs estampillés JIRAMA et qui circulent dans les rues de la Capitale : quand la société censée distribuer l’eau et l’électricité n’arrive plus à le faire…  elle achète des 4×4… Sait-on si les 4×4 permettront de faire venir l’eau? Sait-on jamais si les politiciens bombardés au Ministère de l’Energie ont la capacité plus que les techniciens qui eux connaissent leur job? Sait-on jamais…

La Gazette

Lire aussi