La Gazette de la grande ile

Cités universitaires d’Ankatso : Les cambrioleurs envahissent les lieux

Publié le 30 décembre 2020

Outre les vols de volailles qui prennent de l’ampleur à chaque période des fêtes, ceux habitués au cambriolage ne choisissent plus leur cible. La situation est vraiment délicate au campus universitaire d’Ankatso puisque la majorité des étudiants rejoignent leurs villes d’origine pour passer les fêtes. Malgré le lynchage à mort infligé aux voleurs capturés dans les cités universitaires, il y a toujours ceux qui osent risquer leur vie en y mettant les pieds. Presque chaque jour, des tentatives de vol de moto ou de cambriolage sont signalées sur les lieux. Les cambrioleurs arrivent toujours à prendre la fuite dans les sous bois de l’université. Les appareils électroménagers et les matériels informatiques sont leurs objets cibles. A notre passage sur les lieux, le campus était quasiment désert, presque tous les appartements étaient fermés. Vu l’espace très étendue, le centre régional des œuvres universitaires d’Antananarivo (CROU-A), organe chargé de la gestion des cités universitaires, n’arrive pas à assurer la sécurité de tous les blocs. De ce fait, les voleurs peuvent facilement effectuer leurs actes, jour et nuit. A rappeler que le mois d’avril dernier, les étudiants résidant dans les cités d’Ambohipo ont surpris un cambrioleur, lequel avait tenté de voler un frigidaire et qui a failli perdre ses membres inférieurs.

Mampionona

Lire aussi