La Gazette de la grande ile

Les prix s’envolent : Le MICA essaie de rassurer

Publié le 02 janvier 2021

Les prix s’envolent malgré l’initiative du ministère de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat (MICA). Après que la défense des consommateurs ait alerté les responsables sur la situation, le MICA tente de rassurer les consommateurs sur la poursuite de l’opération prix à la consommation. En effet, il indique que les descentes faites à Ambohimangakely et Alasora indiquent les prix du riz avec 25% de brisure entre 520 et 550 ariary. Ce qui n’est pas le cas partout dans la capitale. Sur les étals, on peut apercevoir que seuls les riz “stocks” se vendent à ces prix. Comme on l’a déjà rapporté, le prix du riz peut atteindre les 720 ariary le gobelet dans la ville d’Antananarivo. Mahajanga a aussi été largement évoqué à ce propos. Dans cette localité, le gobelet peut atteindre plus de 900 ariary selon toujours les défenseurs des consommateurs. Ce que le ministère essaie aussi en quelque sorte de démentir en annonçant que le prix s’élève à 550 ariary. Mais la plupart des détaillants affichent des prix largement supérieurs et différents les uns des autres. La première vague du “Vary Tsinjo” supposé être vendu à 530 ariary le gobelet est attendue en janvier. 7 500 tonnes de riz avec 25% de brisure sont déjà en mer.

A.N.

Lire aussi