La Gazette de la grande ile

Secteur tourisme : La relance pour  2021 encore incertaine

Publié le 05 janvier 2021

Malgré la reprise de certaines activités par bon nombre d’opérateurs touristiques, le secteur tourisme demeure le plus endommagé au cours de l’année précédente. Avec le maintien de la mesure de fermeture des frontières, l’énième perte considérable serait encore fortement à craindre pour ce secteur. C’est ce qu’a récemment annoncé un responsable de la confédération du Tourisme de Madagascar (CTM), qui rassemble les acteurs privés du tourisme dans une structure représentative. Selon aussi la fédération des Hôteliers et restaurateurs de Madagascar (FHORM), il leur faut environ deux ans pour relancer le secteur tourisme vu que des milliers d’opérateurs se sont endettés. Des arriérés fiscaux ainsi que diverses charges mensuelles sont enregistrés depuis le début de la période de confinement, a –t-on indiqué. Parmi les solutions proposées par la CTM telles que  le report des charges sociales et patronales, le soutien de l’Etat dans la négociation du report des échéances bancaires, ainsi qu’un moratoire de paiement des factures de la Jirama…, les acteurs concernés attendent encore la réouverture des frontières, une décision qui sera laissé à l’appréciation souveraine du gouvernement. Pour y parvenir, l’Etat malagasy devrait prendre en considération plusieurs paramètres, notamment ceux en étroite relation avec l’évolution de la pandémie de coronavirus dans le monde. En l’absence des touristes étrangers, ceux qui opèrent dans la restauration et de l’hôtellerie ne peuvent espérer grand-chose vu la baisse du pouvoir d’achat des ménages malagasy suite aux effets de cette crise sanitaire. Pour faire face à leur actuelle difficulté, des établissements hôteliers ont dernièrement attiré les touristes nationaux par des offres promotionnelles, une option qui sera difficile à continuer durant les deux prochains mois, une période de soudure pour presque tous les secteurs. A rappeler qu’en vue,  avril 2020, d’une relance du tourisme et  pour faire face à l’après-crise, la CTM avait intégré le task force du plan de mitigation pour porter la voix du secteur privé et soumettre les requêtes. Le plan de relance élaboré par cette association a fait état des besoins du secteur tourisme et met en relief des mesures sociales, économiques et financières.

            Mampionona

Lire aussi