La Gazette de la grande ile

Ecole nationale d’administration pénitentiaire : Inauguration des nouvelles infrastructures hier

Publié le 30 janvier 2021

Entamés pendant la suspension du concours de recrutement des élèves pénitentiaires, les travaux d’extension et de construction des nouvelles infrastructures à  l’Ecole nationale d’administration pénitentiaire (Enap), sise à Antetezambaro Toamasina, sont actuellement achevés. La cérémonie d’inauguration des locaux comprenant une salle polyvalente, un dortoir pour les étudiants, un logement pour les administrateurs ainsi qu’une cantine, s’est tenue hier sous la présidence de Johnny Richard Andriamahefarivo, ministre de la Justice.

Cette extension va pouvoir augmenter la capacité d’accueil de l’école, laquelle pourrait accueillir jusqu’à 500 élèves contre seulement 200 auparavant. Aussi, elle permettra l’amélioration des formations qui y sont dispensées afin d’atteindre les normes internationales en termes d’Administration Pénitentiaire (AP). Il a été annoncé vers la fin  de l’année 2020 que la Direction générale de l’administration pénitentiaire (DGAP) procèdera au recrutement de cinq formateurs permanents pour renforcer le corps enseignant au sein de l’Enap. Ce qui contribuera largement à la professionnalisation des formations.

Avec une telle amélioration, les élèves pénitentiaires qui intègreront cet établissement auront ainsi le maximum de compétence nécessaire dans l’accomplissement de leurs tâches. A rappeler que l’AP avait ces dernières années fait l’objet de vives critiques suite à des séries d’évasions dans différents centres de détention. Un problème en cours d’être résolu vu que le ministère vient d’annoncer la reprise du concours de recrutement de 500 élèves agents pénitentiaires après avoir été suspendu pendant presque trois ans. Le processus de recrutement connaîtra aussi une amélioration puisque le ministère se mettra en garde sur les éventuels risques de corruption, cela à travers le projet d’appui à la Justice à Madagascar (Pajma) qui est financé par l’Agence française de développement (AFD). L’Enap a reçu le mois de septembre dernier des matériels informatiques et techniques, lesquels seront installés dans tous les centres d’examen pour garantir la transparence  dans le cadre du processus de recrutement.

Mampionona

Lire aussi