La Gazette de la grande ile

Crise politique : Faiseuse de milliardaire

Publié le 30 janvier 2021

Nous sortons à peine d’une crise sanitaire qui a failli faire tomber Madagascar au fond du gouffre, que les politiciens concoctent déjà une crise politique. Du côté de l’opposition, on racle le fond de la cuve pour trouver une faille au régime en place. Le « miara manonja » de Hanitra est prêt à dire n’importe quoi pour attirer l’attention de la population. Ils se disent d’opposition, mais à quoi s’opposent-ils réellement ? Au développement de Madagascar ? En 2 ans de pouvoir, Andry  Rajoelina a su démontrer que l’IEM peut effectivement sortir Madagascar de la pauvreté. Un plan qui vise le développement durable.

Or, Fidèle Razara Pierre et ses amis concoctent une déstabilisation politique pour pouvoir s’enrichir. En effet, ça doit coûter cher à Ravalomanana de payer leur blabla quotidien. Il faut dire que cela nécessite beaucoup de remue-méninges pour trouver leur inspiration et surtout les choses qu’ils inventent. Elu à Ambatondrazaka, Fidèle n’ose même pas affronter cette communauté. Personne ne l’aime là-bas. Il figure parmi les pires déceptions de la région. Au lieu de jouer son rôle de député, il vend sa bouche à Ravalomanana et jacasse à la radio comme une pie. Si Fidèle et son équipe réussissent leur plan d’instaurer une crise économique à Madagascar, des millions de Malgaches vont se retrouver dans la pauvreté extrême, tandis qu’eux vont s’enrichir.

L’opposition actuelle est une blague en soi. Ils s’opposent entre eux et s’adonnent à des spectacles de dispute d’enfant sur les réseaux sociaux. Ils perdent leur temps à s’humilier entre eux en divulguant leur secret sur Facebook.  Hanitra,  Fidèle et compagnie se donnent tant de mal à trouver les mots pour déstabiliser le régime et on voit une étincelle dans leurs yeux quand ils trouvent un mot compliqué. Pour eux, c’est synonyme d’entrée d’argent. Un salaire bien mérité.

  1. B

 

Lire aussi