La Gazette de la grande ile

Opposition malgache : A la solde de l’impérialisme français

Publié le 16 février 2021

Pour ceux qui en doutaient encore, le site internet d’Africa Intelligence montre son vrai visage à chaque publication hebdomadaire. Africa Intelligence manipule l’opposition malgache pour mieux servir les intérêts de la France. Le mode opératoire d’Africa Intelligence est simple. Les articles de ses journalistes se basent sur les diffamations de certains opposants malgaches. Ceux-ci se chargent ensuite de relayer les mensonges d’Africa Intelligence sur les réseaux sociaux. Plus les diffamations et les mensonges sont grossiers, plus ils se répandent rapidement sur Facebook et alimentent les conversations et les tensions dans la capitale malgache.

La relation triangulaire qui lie actuellement l’opposition malgache, les médias français et le Palais de l’Elysée fait partie de la stratégie habituelle de l’Etat français pour déstabiliser les gouvernements africains et malgaches. C’est un complot partagé. En échange d’une coopération totale avec les médias français qui sont de mèche avec les services de renseignements français, les opposants malgaches obtiennent une assistance financière et médiatique du gouvernement français et son engagement en faveur d’un soutien lors de la prochaine élection présidentielle à Madagascar.

En fin de compte, chacun y trouve son intérêt. En plus de percevoir des subventions de l’Etat français, les médias français (dont Africa Intelligence) reçoivent des enveloppes substantielles de la part de Marc Ravalomanana, Mbola Rajaonah et Hery Rajaonarimampianina. Les opposants malgaches qui font des courbettes et prêtent allégeance au Président Emmanuel Macron espèrent un asile politique en France si les évènements devaient mal tourner pour eux. Ils aspirent également à un appui de la France lorsque viendra l’heure de l’alternance du pouvoir à Madagascar. Quant à la France, son objectif est de conserver à tout prix la Grande Ile dans son pré-carré, afin de mieux piller ses ressources naturelles. Marionnettes dociles car affamées, les opposants malgaches s’appliquent donc créer un chaos permanent pour leur profit personnel à court terme et pour le plus grand bénéfice de la France sur le long terme. Il s’agit d’une vieille tactique utilisée par le pouvoir central français pour faire plier ses anciennes colonies rebelles, dont Madagascar. Cette redoutable méthode a fait ses preuves.

Le Président français et le Ministère français des Affaires Etrangères n’apprécient pas l’esprit de résistance du  Président Andry Rajoelina qui a eu l’audace de privilégier les intérêts malgaches dans les secteurs de l’énergie et des infrastructures et d’insister sur la restitution des Iles Eparses. Le Président malgache a également gêné les intérêts des laboratoires pharmaceutiques français et fait preuve d’insolence, en faisant la promotion du Covid-Organics (CVO) en Afrique.

Le Président Andry Rajoelina n’est pas l’ennemi de la France où il a des relations de haut niveau mais il n’entend pas se soumettre aux injonctions de l’ancienne puissance coloniale. Il a été élu par le peuple malgache pour le servir en priorité et en exclusivité. L’animosité grandissante de la France à l’égard du Président Andry Rajoelina est absurde. Ce dernier n’est pas dupe de la volonté de nuire des autorités françaises et de leur visée hégémonique sur la Grande Ile. Son devoir patriotique est de défendre les intérêts supérieurs de la nation malgache.

En s’attaquant à leurs propres dirigeants, certains opposants et médias malgaches acceptent d’être manipulés par la France et de servir ses appétits néocolonialistes. Ces collabos se rendent ainsi coupables de trahison, d’intelligence avec une puissance étrangère et d’atteinte à la sûreté extérieure de l’Etat. Ces infractions sont autant de crimes. Courber l’échine face à l’ancienne puissance coloniale est une solution de facilité pour les Rasanjy. Le vrai courage consiste à lui tenir tête pour faire honneur à nos ancêtres et préserver les générations futures.

Ranary

Lire aussi