La Gazette de la grande ile

Eglise Jesosy Mamonjy : Une honte pour les églises chrétiennes à Madagascar

Publié le 17 février 2021

La mesure tendant à la fermeture temporaire, prise par les autorités préfectorales à l’encontre de l’Eglise Jesosy Mamonjy à Ankorondrano s’applique avec rigueur. Dans la matinée d’hier, des fidèles ayant voulu faire un culte d’action de grâce à la suite du décès d’un de leurs pasteurs, n’ont pas pu entrer dans les locaux. Cette intervention policière est une honte pour les leaders et les  fidèles de cette église chrétienne, lesquels se sont jetés des pierres dans la maison de Dieu, il y a une semaine. Cela à cause du processus d’élection du successeur du pasteur décédé, jugé illégitime par une partie de croyants. Quoi qu’il en soit, un tel comportement de leur part et surtout dans le temple même, est inacceptable  vu qu’ils se doivent de montrer le bon exemple au niveau de la société. C’est ainsi que ces croyants au sein de l’Eglise Jesosy Mamonjy espèrent inciter les gens à les suivre afin de gagner la vie éternelle. Même les membres des syndicats grévistes n’agissent pas de cette façon malgré leurs revendications infructueuses. Ces dits croyants ne donnent aucune importance à la sainteté des locaux de leur église. Celle-ci a également été le théâtre d’une scène scandaleuse. Ce qui permet de dire que l’Etat devrait prendre des mesures adéquates à l’encontre des institutions religieuses qui ne respectent pas la loi et encore moins les règles régissant l’Eglise.Jusqu’à présent, la fermeture temporaire est maintenue par les autorités étatiques, le portail reste fermé.

Mampionona

Lire aussi