La Gazette de la grande ile

Tentatives de déstabilisation : D’autres médias français entrent dans la danse

Publié le 24 février 2021

Après Radio France International, France 24 et Africa Intelligence, le magazine Valeurs Actuelles vient grossir le rang des médias français qui jugent la situation à Madagascar de manière partiale, sans jamais y avoir mis les pieds. Il saute aux yeux que le grand bal de la désinformation est orchestré par les autorités françaises. En raison de son déclin dans de nombreuses régions du globe, la France fait tout pour conserver son emprise sur ses anciennes coloniaes. Sachant que toute invasion directe d’un pays indépendant est fermement condamnée par le droit international, la France a choisi de jouer à fond la carte de la déstabilisation à Madagascar, en finançant l’opposition locale et en utilisant des médias à sa solde qui fabriquent et exportent leur désinformation.

La France ne supporte pas que Madagascar entretienne des rapports sains et mutuellement avantageux avec Washington et Tokyo et envisage son avenir en partenariat avec Moscou, Pékin et Ankara. En public, le Président Emmanuel Macron affirme haut et fort que son pays en a fini avec les relations troubles de l’époque de la France-Afrique mais en vérité, il ne tolère pas que le Président Andry Rajoelina prenne des décisions stratégiques sans se référer préalablement au Palais de l’Elysée ou au Quai d’Orsay. Pour la France, les Chefs d’Etats africains doivent être dociles, presque serviles. Ils n’ont pas le droit d’être d’authentiques patriotes et ceux qui n’adhèrent pas au pacte de soumission imposé par Paris doivent être diabolisés.

Elu démocratiquement à la tête d’un Etat souverain, le Président Andry Rajoelina a le droit le plus absolu de refuser d’être le vassal de l’ancienne puissance coloniale. Nos compatriotes, dans leur vaste majorité, le soutiennent en ce sens. Les Malgaches qui sont persuadés que Madagascar est incapable de progresser sans la France sont encore des colonisés dans leur tête. Souffrant d’un complexe d’infériorité, ils renient leur identité et refusent de s’affranchir de la France. Celle-ci compte bien sur l’appui des Malgaches collabos pour asseoir ses ambitions néocolonialistes dans la Grande Ile et la piller comme au bon vieux temps. Grâce à la pugnacité du Président Paul Kagamé qui a pris ses distances vis-à-vis de la France, le Rwanda a connu un bond en avant.

Phil de Fer et Ranary

Lire aussi