La Gazette de la grande ile

Madagascar : Un pays en proie à divers problèmes !

Publié le 25 février 2021

Madagascar est en proie à divers maux qui entraînent d’autres maux, comme c’est le cas du coronavirus  qui engendre des dégâts considérables sur le plan humain, économique, social… Il faut dire que la pauvreté s’est fortement accentuée depuis le début de la pandémie du coronavirus à Madagascar. C’était déjà assez pénible d’arriver à joindre les deux bouts bien avant la crise sanitaire. On peut donc se faire facilement une idée de la situation actuelle surtout que le coût de la vie ne fait que grimper et le pouvoir d’achat de la population est très restreint. La Grande Ile fait face à bien de problèmes et le pire c’est que l’un amplifie l’autre. Il n’y a qu’à prendre l’exemple de la Covid-19 qui a fortement amplifié le taux de pauvreté dans le pays. Elle a même anéanti toute une décennie d’efforts de lutte contre la pauvreté.

La pauvreté amplifie l’insécurité qui règne dans le pays. Le pire de tous les maux qui prévaut dans le pays se trouve être la corruption qui constitue une entrave de taille face au développement. C’est même la principale raison pour laquelle le pays n’arrive à faire aucun pas vers l’objectif à atteindre, à savoir l’émergence. Dans la Grande Ile, la situation est telle qu’au lieu de renforcer la lutte contre la corruption, on la néglige alors que la route qui mène vers le développement doit passer par l’élimination de la corruption sinon cette vision s’avère irréalisable. Autrement dit, peu importent les efforts émis pour viser l’émergence c’est peine perdue tant que la corruption continue de régner en maître.

Si seulement il n’y avait que cela, il y a aussi les guéguerres politiques qui n’en finissent pas et ce n’est pas pour améliorer la situation économique du pays. Le régime en place a beau faire de son mieux pour se débrouiller même en temps de crise l’opposition critique sans arrêt sans pour autant avoir les compétences pour faire mieux. Il est difficile pour Madagascar de sortir de la pauvreté car il est toujours en proie à divers problèmes et le pire c’est qu’il n’arrive pas à résoudre aucun d’entre eux à commencer par la corruption qui ne fait que prendre de l’ampleur avec le temps en élargissant la différence de niveau de vie entre les classes dirigeantes et dirigées.

La corruption élevée qui prévaut fait que les richesses naturelles du pays se dilapident de manière illicite comme ça a été le cas des 73,5 kg d’or qui ont pu sortir du pays facilement. Il faut dire que l’argent ouvre bien des portes  et les mauvaises pratiques semblent se perpétuer un peu plus avec le temps.

Jean Riana

 

Lire aussi