La Gazette de la grande ile

Communication  : Porte-parole du gouvernement et non fausse expert

Publié le 04 mars 2021

La ministre de la culture et de la communication est de notoriété publique une des personnes honnies par la population, mais vraisemblablement aussi une des personnes incontournables pour ce régime pour des raisons rarement objectives.  Lorsque la ministre prend son rôle de porte-parole du gouvernement,  les faits demeurent têtus. Elle dépasse largement son rôle de porte-parole et reprend son attitude de “nombriliste moi je, moi j’ai raison” mais pire que cela, elle considère qu’elle a réponse à tout et donc se prend pour l’expert en tout. Quand elle a expliqué son histoire de “tir en l’air et que la balle atterri et blessé la jambe d’un étudiant “, on se demande ce que peuvent penser de cela le ministre de la défense,  le ministre de la sécurité publique,  le secrétaire d’État à la gendarmerie,  ministres du gouvernement dont elle est la porte-parole.

On ne peut même pas imaginer cinq minutes ce que ces “experts” ont pu dire à la porte-parole du gouvernement, du genre “voici ce qu’il faudrait dire”, car même les personnes qui ont fait le service national à une époque, savent que la vitesse d’une balle quand on tire en l’air et sa vitesse par la suite quand elle tombe, n’est pas la même. Mais la porte-parole du gouvernement outrepasse son rôle et se prend pour une experte en tout. On comprend que des voix dans les hautes sphères s’insurgent contre cette dame et même contre le couple Bonnie and Clyde qu’elle forme avec son mari. La porte-parole du gouvernement, rien que sur la base d’une analyse littérale,  n’a pas à faire une analyse des faits. Elle porte la parole du gouvernement,  elle porte à la connaissance de l’opinion publique la position du gouvernement sur tel fait, mais n’a pas à faire ses analyses “à deux balles” risibles et surtout qui rendent les gens encore plus intolérants par rapport au régime.  Une analyse simple permet de dire que la porte-parole du gouvernement excelle simplement dans le bruit, elle abhorre le silence, elle doit parler quitte à dire des inepties et ce qui est extraordinaire, ce sont ces archives sonores et vidéos qui démontrent à quel point parler est son fort et non communiquer.

Quant à  être une “experte”, les moteurs de recherche demeurent désespérément vides quant à ses éventuelles expertises. Le fait d’avoir fait le MBA et l’IAE à distance qui est une bonne formation ne la rend pas, loin de là, experte en communication politique. Il n’est jamais trop tard pour apprendre et réviser la posture du je sais tout pour au moins “briller” correctement intellectuellement.

La Rédaction

Lire aussi