La Gazette de la grande ile

Agents forestiers : Exposés aux violences

Publié le 04 mars 2021

Les agents forestiers sont de plus en plus exposés aux violences en tous genres. Ces agents en charge de la protection de nos forêts et des espèces protégées qui s’y trouvent doivent affronter, parfois, à main nue leurs assaillants. Conséquence, la plupart d’entre eux sont souvent victimes de graves blessures en cas d’attaque. Après l’affaire de Besakay où un agent forestier et un gendarme ont été victimes d’attaque venant de quelques groupes de personnes, d’autres faits similaires se sont produits récemment. Un d’entre eux a dû être évacué d’urgence à Antananarivo après avoir été blessé à Antimena dans la région du Menabe. La victime était en mission pour la protection de la forêt de Lambokely au niveau de l’aire protégée de Menabe Antimena.

D’après la ministre de l’Environnement et du développement durable, l’agent a été poignardé à l’aide d’une sagaie. Selon encore les informations, ces attaques contre les agents forestiers sont l’œuvre d’une minorité de personnes. Le manque d’équipements de ces agents est avancé par la ministre comme raison de leur vulnérabilité. Ainsi, la ministre prévoit de soumettre au Conseil du gouvernement cette question des équipements et de la sécurité des agents forestiers. Ce corps a déjà demandé au gouvernement l’autorisation de porter des armes après l’affaire de Besakay.

Ranaivo

Lire aussi