La Gazette de la grande ile

Les images dans les mots : Montée de la température !

Publié le 04 mars 2021

Il commence à faire chaud. La température monte et le soleil commence à nous brûler. On vit actuellement une ambiance caniculaire au sens propre et au sens figuré du terme. Au sens propre du terme, nous vivons en ce moment des changements dus au réchauffement climatique et aux dégradations de l’atmosphère. C’est un problème qui touche la Terre entière. La base du changement est l’augmentation du taux de gaz carbonique qui déstabilise le climat. La couche d’ozone ne peut plus assumer son rôle qui est de contrôler la chaleur émise par le soleil. Cette dernière commence donc par nous brûler petit à petit. Mais tout ceci n’est que la conséquence de nos actes, car nous, êtres humains, n’avons cessé d’exploiter notre environnement sans penser à ce qui pourrait arriver.

Ces changements climatiques provoquent bien de changements dans la vie de tous les terriens. Ils dégivrent la neige, ce qui provoque la montée du niveau de la mer dans l’hémisphère Nord, un phénomène qui affecte de nombreux pays. Dans les trente ans à venir, ces changements vont favoriser des immigrations. Cela va aussi provoquer des cataclysmes naturels qui vont tuer bien plus de gens que le Sida et les autres maux. Ce phénomène est appelé Sida-Climatique par les intellectuels.

Au sens figuré du terme, les changements sont dus aux réchauffements du climat sociopolitique. Un autre phénomène que nous provoquons nous-mêmes, êtres humains dotés de conscience et d’esprit, qui savons discerner ce qui est bien et ce qui est mal pour notre société. Le fait est que nous n’aimons pas voir ce qui pourrait améliorer notre vie, mais juste ce qui peut nous procurer des avantages personnels comme les richesses matérielles, l’honneur. Les dirigeants politiques ont des projets qu’ils jugent urgents, prioritaires, nécessaires et utiles pour le développement du pays, mais les opposants n’en veulent pas et trouvent toujours des arguments pour créer des tensions contre les premiers. Cette situation émet des gaz carboniques politiques qui vont créer des chaleurs génératrices de déstabilisations massives dans la société. De leur côté, les dirigeants insistent sur leurs idées. De plus, il y a les problèmes passagers que vit le pays, une opportunité pour les opposants de faire monter la température politique. Ce que nous vivons actuellement ; la pandémie de Covid-19, le kere et la migration y afférente, les problèmes en eau, la pauvreté, l’insécurité, l’inflation, les différentes grèves de tous les horizons, les différents projets présidentiels qui ne plaisent pas à tous, génèrent des réchauffements au niveau de notre société.

Ces réchauffements, au sens propre comme au figuré, sont dus à ce que nous faisons. Nous sommes nous-mêmes les causes de notre destruction et c’est à nous-mêmes de trouver la solution, celle de nous serrer les coudes pour apporter le vrai développement.

Riri

Lire aussi