La Gazette de la grande ile

Raoul Rabekoto : Hypocrite et provocateur

Publié le 24 mars 2021

Raoul Arizaka Rabekoto veut jouer la carte de l’apaisement. Il appelle à l’unité et à la fin des divergences. Selon lui, il est temps de se focaliser sur la réussite des Barea à la Coupe d’Afrique des Nations 2021. Ces propos sont empreints de sagesse mais venant de lui, ils empestent l’hypocrisie et la provocation. Cela fait plus d’une année que Raoul Arizaka Rabekoto exerce à distance sa fonction de Président de la Fédération Malagasy de Football. Cette situation incongrue ne s’explique pas par la pandémie de Coronavirus. Elle tire son origine dans le fait que Raoul Arizaka Rabekoto a fui en Europe, en dépit d’une interdiction de sortie du territoire consécutive à une plainte pour des détournements de deniers publics remontant à l’époque où il était directeur général de la CNAPS. Dans son exil subi mais non pas choisi, Raoul Arizaka Rabekoto fait le beau mais il ne demeure pas moins qu’il est un escroc. Il reste un ancien magistrat qui s’est envolé, après avoir volé dans les caisses de la CNAPS et donc de l’Etat. Ce sont des circonstances aggravantes. Qu’il restitue l’argent public pillé qu’il a déposé dans des banques en France, en Angleterre, en Suisse et en Israël ! Ce n’est pas parce que Raoul Arizaka Rabekoto se pose en rassembleur, dans la perspective de l’élection présidentielle de 2023, que la justice va l’oublier. Il doit répondre de ses actes délictuels et criminels. On ne rappellera jamais assez que le détournement de deniers publics est un crime au regard du droit pénal malgache. Si Raoul Arizaka Rabekoto est animé d’un esprit sportif, comme il le prétend, il doit accepter la sanction qui lui sera infligée, pour avoir violé les règles du jeu. Son remplacement à la tête de la Fédération Malagasy de Football qui est attendu avec impatience ne devrait plus tarder.

Ranary

 

 

Lire aussi