La Gazette de la grande ile

IMAGES DANS LES MOTS : Il y a trop de divergences

Publié le 31 mars 2021

Nous vivons actuellement dans une période où les avis et les visions divergent. Dans la société actuelle, chacun a sa vision même si on espère atteindre un objectif. On vit dans une période où la liberté a une certaine place dans la vie de tout un chacun. Mais la liberté de chacun tue parfois celle des autres et cela ne mène pas vraiment à l’évolution espérée pour la société. On est tous différents les uns des autres et cela créé parfois des camps qui ne cherchent plus le bien commun, mais le bien de chaque camp. C’est ce qui se passe dans la vie des Malgaches actuellement. Nous n’arrivons plus à mettre en place un objectif commun, parce que chacun veut faire ce qu’il veut. Ceux qui ont le pouvoir en profitent pour réaliser leurs projets. C’est ce qui s’est toujours passé ces dernières années et on n’arrivera jamais à s’entendre. Ceux qui n’ont pas le pouvoir deviennent, soit des observateurs indifférents de ce qui se passe, soit des opposants bruts qui ont seulement tendance à contrer ceux qui sont au pouvoir. Parce que si dans une lutte qui doit être commune, on ne peut se donner la main pour combattre le même ennemi, il est alors évident que l’ennemi gagne. C’est ce qui se passe actuellement dans la lutte contre la pandémie de coronavirus, parce que beaucoup n’aiment pas le régime actuel, dont la plupart n’ont déjà pas aimé les régimes qui se sont succédé avant. Beaucoup n’ont pas confiance aux dirigeants et d’autres veulent faire des choses à l’encontre du régime. Il y a trop de divergences, alors que nous devons converger vers un point, un but commun comme au foot. De suite, tout ce que le régime entreprend devient un sujet de divergence pour les Malgaches. Animés par la haine à l’encontre d’une personne et les diverses incitations des adversaires politiques, beaucoup de gens ne voient que le noir dans les projets du régime sans même analyser la situation. De plus, beaucoup de Malgaches, qui se disent neutres et objectifs, se croient être plus intelligents que les autres. Peut-être qu’il y en a, mais ceux-là ne trouvent  satisfaction  dans aucun régime et trouve toujours à dire. Ces gens-là, d’ailleurs, quand on leur donne du pouvoir, n’arrivent pas vraiment à réaliser des choses proportionnelles à leur soi-disant savoir. Aussi, il nous faudra un point de convergence afin de pouvoir vraiment aller de l’avant et trouver un bien meilleur avenir pour le pays.

Riri

Lire aussi