La Gazette de la grande ile

Edito : Le sort du peuple importe peu à Andry Rajoelina !

Publié le 31 mars 2021

Pour les observateurs de la vie courante, Andry Rajoelina figure parmi les Chefs d’Etat qui semblent minimiser la dangerosité du coronavirus avec son obstination pour les remèdes malgaches (CVO, CVO+). Comme c’est le cas du président brésilien, Jair Bolsonaro, le président des Etats-Unis, Donald Trump, le Premier ministre britannique, Boris Johnson… qui se foutent du sort du peuple vu qu’ils ont été fortement critiqués pour leur gestion du Covid-19.

Le Président malgache, Andry Rajoelina ne se trouve pas mieux avec sa gestion à la m’en-foutiste laissant les citoyens malgaches agir à leur guise même si cela va à l’encontre des consignes données. Il suffit de voir dans les rues où les gestes-barrière ne sont point respectés pour en avoir la preuve. Madagascar a certes été épargné par l’hécatombe de la première vague, ce qui constitue une belle occasion pour le Président de la République de Madagascar de vanter les vertus du remède malgache covid-organics qui l’a présenté comme une solution miracle. A croire que la lutte contre la Covid-19 est une question business vu que le régime actuel essaie tant bien que mal de promouvoir au maximum les remèdes malgache négligeant les autres solutions à savoir la vaccination.

Heureusement, il a fini par prendre la décision d’ouvrir la porte de la Grande Ile à la vaccination au lieu de s’obstiner avec une seule solution dont l’efficacité n’est pas totalement prouvée. Il faut préciser que les décès du coronavirus s’accumulent désormais au quotidien et la situation n’est pas prête de s’améliorer de sitôt surtout que les nouveaux cas se font de plus en plus nombreux. Il est à noter que Madagascar vient de dépasser la barre des 400 décès du coronavirus hier.  Avec les 9 décès enregistrés le 29 mars 2021 dont trois à Analamanga, un dans l’Atsinanana, un dans le Diana et quatre dans le Boeny, le nombre total de décès dus au coronavirus depuis le début de la pandémie à Madagascar est de 403.

Tout porte à croire que le bilan du coronavirus va s’alourdir encore plus puisqu’on est en pleine prise d’ampleur de la pandémie avec une variante plus coriace issue d’Afrique du Sud. On a beau être en présence d’une situation alarmante où le taux de létalité va toujours au delà des 20% au quotidien, l’Etat ne semble pas vouloir prendre des mesures y afférentes. Cette hésitation du pouvoir exécutif risque de nous être fatale, car à force de s’attarder avec cette situation où règne l’anarchie totale, tout porte à croire que Madagascar succombera petit à petit du Covid-19 tant sur le plan humain qu’économique. Il ne faut pas oublier que la crise sanitaire a fait plonger le pays dans une situation difficile et cela risque d’empirer avec une deuxième vague plus meurtrière.

Jean Riana

Lire aussi