La Gazette de la grande ile

ODD : Défi trop ambitieux pour Madagascar

Publié le 01 avril 2021

Un atelier virtuel et présentiel se tient au Carlton à Anosy depuis le 30 mars dernier et prend fin ce jour avec le système des Nations-Unies, à travers le PNUD et le gouvernement malgache pour collecter le plus de données et informations sur la mise en œuvre des objectifs de développement durable (ODD) de toutes les parties prenantes afin de les mobiliser dans la formulation de rapport de l’examen national volontaire.

Il est à noter qu’en 2015, au même titre que les autres pays de l’ONU (Organisation des Nations Unis), Madagascar a posé des défis à atteindre dont 17 objectifs de développement durable d’ici 2030. L’objectif principal est de mettre fin à la pauvreté ce qui est trop ambitieux pour la Grande Ile et ce malgré les richesses naturelles considérables à sa disposition, réduire de manière significative les inégalités et les injustices et mettre en œuvre des mesures pour faire face au changement climatique.

La pauvreté est présente sous toutes ses formes à Madagascar avec les sans abris qui se font de plus en plus nombreux, les commerçants ambulants qui pullulent les rues… L’inégalité sociale est de plus en plus flagrante avec l’écart du niveau de vie de la classe dirigeante et des dirigés qui s’élargit un peu plus au fur et à mesure que le temps passe. Quant aux mesures pour faire face au changement climatique, il y a les reboisements qui ne s’effectuent même pas dans les normes vu que la majorité d’entre eux ne sont pas suivis. En parallèle, les exploitations forestières et autres s’effectuent à grande échelle pour ne parler que de la production de charbon, un combustible indispensable dans le quotidien des Malgaches. Tout cela met en évidence le fait que Madagascar est en présence d’un gap énorme à remplir vu que l’ODD se trouve être un défi trop ambitieux et n’arrive à rien sans recourir aux aides internationales.

Jean Riana

Lire aussi