La Gazette de la grande ile

COVID-19 : Ceux qui critiquent la gestion de la pandémie ne sont pas des opposants

Publié le 19 avril 2021

Il est une manie de certains zélateurs du pouvoir de penser et même de croire fermement que ceux qui critiquent notamment la gestion catastrophique de la pandémie sont des opposants. Certains, qui semblent ne pas avoir grand-chose à faire que d’être accrochés aux réseaux sociaux, traitent même ceux qui trouvent  à redire quant à la gestion de la pandémie  de ” bac + “. Il serait bon que ces zélateurs  admettent qu’il n’y a aucune  honte d’avoir fait de longues et brillantes études, qu’il n’y a aucune honte d’avoir des diplômes que les zélateurs n’ont pas, qu’il n’y a aucune honte d’être reconnu intellectuellement et scientifiquement aussi bien à Madagascar qu’au delà de Madagascar.  Traiter ceux qui sont meilleurs que soi avec cynisme de bac+69 est une preuve flagrante de complexe. A l’heure du linkedIn, à l’heure où tout le monde Google-ise, ne retrouver les zélateurs que sur facebook est peut être triste pour eux et trouver les autres dans les hautes sphères du privé que ce soit à Madagascar ou ailleurs est une fierté pour les Malgaches.

Dans le cadre de la gestion de la pandémie.  A-t-on besoin d’être opposant pour se rendre compte que le régime est dépassé par les événements, comme dans d’autres pays? Mais la différence est que si les autres pays se sont démenés pour appuyer les scientifiques  afin de chercher un vaccin, chez nous au bout d’un mois, le Président de la République a crié victoire et déclaré que Madagascar allait changer le monde entier avec le tambavy CVO.  A-t-on besoin d’être opposant lorsqu’on dit qu’au fond, aucun pays n’a commandé le CVO et que le CVO n’a pas sauvé le monde entier ? A-t-on besoin d’être opposant lorsqu’on a des malades proches ou des proches  décédés et qu’on se rend compte que ces personnes sont décédées car les hôpitaux sont saturés et que le personnel de santé est à bout et que l’oxygène manque…alors qu’en un an, entre ce qui s’est passé l’année dernière et cette année, des infrastructures culturelles et autres ont été construites  et des hôpitaux n’ont pas été construits et équipés? Les zélés du régime sont-ils incapables de comprendre qu’il y a des gens qui observent,  qui réfléchissent et qui se rendent compte que ce régime a été incapable de prévoir ce qui pouvait se passer et a priorisé des choses peu fondamentales alors que le monde entier se bat contre le virus. Les zélés du régime sont-ils incapables de comprendre que l’affaire de la prophétesse Johanna est une histoire rocambolesque qui n’apporte absolument aucune  plus value dans la lutte contre la pandémie? Les zélés du régime sont-ils incapables d’avoir un raisonnement niveau bac comme ils aiment dire et admettre qu’à Madagascar il y a ceux qui défendent coûte que coûte l’indéfendable pour garder leur place c’est-à-dire eux,  il y a ceux qui ne rêvent que d’une chose enlever le président Rajoelina de là et critiquent les moindres faits et gestes du président  et il y a ceux qui réfléchissent,  qui observent,  qui ont bac plus ou bac moins mais qui voient ce que tout le monde constate : des hôtels transformés en centres de soins, des médicaments pour aider à soigner contre le coronavirus en rupture de stock dans les pharmacies, des internes en médecine qui manifestent pour non paiement d’indemnités….tout cela prouve que les hôpitaux ne sont pas aux normes et en nombre insuffisants, que le CVO présenté -au moment des envois dans des pays d’Afrique-avec des doses préventives et curatives ne soigne pas du coronavirus et que les yeux du monde entier ne se tournent pas vers Madagascar tel que l’a annoncé le Président de la République etc. Est-ce difficile pour ces zélateurs aussi de reconnaître qu’il y a eu beaucoup de mensonges, de déclarations tonitruantes déplacées et que les gens sont ” objectifs ” et pas forcément des opposants? Le jour où ceux-là admettront que les autres réfléchissent tandis qu’eux et les opposants sont dans le fanatisme,  ce jour-là les zélateurs auront effectivement appris des choses et auront amélioré leur éducation.

La Gazette

Lire aussi