La Gazette de la grande ile

Prise en charge du coronavirus : Beaucoup optent pour les services à domicile

Publié le 30 avril 2021

Face à la saturation des centres de traitement contre la Covid-19 (CTC-19), des hôpitaux ainsi que les tarifs des hôtels médicalisés pas à la portée de tous (le plus bas jusqu’ici est de 70 000 ariary la nuitée), beaucoup de patients se tournent vers la prise en charge à domicile. Jerisoa Ralibera, président du syndicat des paramédicaux dirige une équipe de soignants qui offre des services de traitement à domicile du coronavirus. « Il est difficile d’être précis, mais d’innombrables patients bénéficient de nos services actuellement. En moyenne, deux nouveaux patients sont enregistrés. Il convient de préciser que notre équipe n’est pas la seule à offrir des services de prise en charge de la Covid-19 à domicile », nous affirme-t-il. Les services offerts sont en général l’administration des médicaments et la surveillance du patient. « Mais tout dépend de l’état de santé des malades et de ce qu’ils demandent. La première visite coûte 50 000 ariary et les coûts des visites de suivi y compris les soins (tout dépend du traitement quotidien et si le patient est sous sérum ou non par exemple) ne dépassent pas la même somme », explique-t-il. Effectivement, chaque cas dépend de l’état de santé du patient. Et les services offerts dans la prise en charge à domicile des cas de Covid-19 n’excluent pas les formes graves. «Nous prenons aussi en charge les patients développant une forme grave de la maladie, par exemple s’ils doivent être mis sous oxygène et qu’ils en disposent. Des services de garde sont aussi proposés à la clientèle. Le coût s’élève entre 70 000 et 100 000 ariary », poursuit Jerisoa Ralibera. Les équipements de protection individuelle (EPI) et le déplacement sont à la charge du personnel soignant. Le pays est actuellement dans l’impasse entre le manque de lits, la capacité d’accueil atteinte des hôpitaux et le manque d’oxygène. Chacun se débrouille à sa façon et ne dépend pas nécessairement de l’Etat.

A.N.

 

Lire aussi