La Gazette de la grande ile

Allégations de la ministre de la communication : Etat d’urgence sanitaire … réapprendre le Droit

Publié le 06 mai 2021

Les qualificatifs qui sont sortis suite à l’intervention intempestive de la ministre de la communication lors de l’émission du dimanche sont nombreux et pas à son avantage. Des juristes qui en rient d’autant qu’un webinaire avait été organisé à l’université de Toulouse sur l’état d’urgence sanitaire l’année dernière et qui avait vu la participation de professeurs en Droit administratif notamment Madame Chantal  Ramanankasina et Monsieur Rajaona Andrianaivoravelona, sans compter un ouvrage publié par la Faculté de Droit et des sciences politiques de l’Universite d’Antananarivo en novembre de l’année dernière qui traite de l’état d’urgence sanitaire. Voilà des analyses juridiques, techniques,  sans considération politique qui démontent en bloc les allégations de la ministre de la communication qui, bien qu’elle aime se donner cette posture de je sais tout, ne sait pas grand-chose en fait de l’état d’urgence sanitaire si ce n’est déformer les choses pour les besoins politiques. Une analyse purement technique et juridique des textes après lecture de tout ce qui a été écrit aussi bien à Madagascar qu’ailleurs sur l’urgence sanitaire au regard du droit aurait permis à la ministre de mieux revoir les fondamentaux du droit.

L’urgence lors de cette émission était pour la ministre de la communication de démontrer aux yeux du public sa place dans le régime, et sa façon d’être pour ceux qui ne la connaissent pas encore. Il est dommage que les écrits des universitaires malgaches sur cette urgence sanitaire ne soient pas suffisamment diffusés à Madagascar, même si dans le cadre du droit comparé ces écrits sont connus en dehors de Madagascar. Lire et ré apprendre les techniques de base, sans avoir à énoncer à tort et à travers des soi disant principes généraux de droit ne ferait pas de mal à ces décideurs et à la ministre de la communication.

La Rédaction

Lire aussi