La Gazette de la grande ile

Personnels de santé : leur indemnisation à prioriser

Publié le 06 mai 2021

Les personnels de santé se retrouvent sur le front dans la lutte contre la pandémie du Coronavirus. Outre la réalisation de nouvelles infrastructures comme les centres de traitement covid-19 (CTC-19), les personnels de santé doivent bénéficier des équipements de protections nécessaires, mais aussi et surtout des rémunérations et indéfinités nécessaires pour pouvoir mener à bien leurs missions. Ce qui n’a pas toujours été le cas vu les grèves et manifestations entamées par ces personnels de santé comme les personnels paramédicaux, ces derniers temps.

A l’occasion de l’inauguration du nouveau CTC-19 Antsirabe, le chef de l’Etat Andry Rajoelina a rappelé que les personnels de santé au niveau des hôpitaux et dans ces centres de traitement bénéficieront de primes spéciales pour les encourager dans leurs missions. Des efforts seront également entamés dans le paiement des rémunérations et des diverses indéfinités auxquelles ces personnels ont droit. Le budget alloué au ministère de la santé est déjà revu à la hausse pour faire face aux besoins de la lutte contre la pandémie. En outre, la réception des dossiers pour le recrutement des nouveaux personnels de santé, en particulier les volontaires comme des paramédicaux, des sages-femmes, des agents de laboratoires ainsi que des infirmiers est déjà en cours au niveau du ministère de la santé pour faire face à la pandémie. Les étudiants thésards et en 9ème année de médecine sont également appelés à renforcer le rang des médecins. De nouveaux effectifs qu’il faudra inévitablement payer une fois recrutés. Dans le cas contraire, ce sera certainement de nouveau la grève au niveau du ministère.

En tout cas, ces recrutements seront d’une grande importance pour faire face à la pandémie actuelle mais aussi pour répondre aux besoins de la population, en particulier celle des régions reculées de l’île qui ne bénéficient pas des soins nécessaires en raison du sous-effectif des personnels soignants. La bonne gestion des finances du ministère de la santé devra cependant être une priorité pour éviter qu’ils ne fassent la grève. Aucun retard ne doit être toléré dans le paiement des indemnités en particulier pour les nouvelles recrues qui doivent être motivées pour les encourager davantage.

Ranaivo

Lire aussi