La Gazette de la grande ile

Covid-19 à Madagascar : La 3ème vague à anticiper

Publié le 29 juin 2021

C’est avec enthousiasme que le premier ministre Ntsay Christian a annoncé que le dimanche 27 juin 2021, aucun cas positif de Covid-19 n’a été détecté à Madagascar. Rappelons tout de même que c’est le résultat de seulement 7 analyses effectuées.

La première vague de Covid-19 à Madagascar a connu son pic en juin 2020. A l’époque, les cas positifs journaliers tournaient généralement autour de 150 contre 400 lors de la 2ème vague en mars 2021, soit une augmentation de 62.5%. La maladie est donc devenue plus ravageuse. Ceci s’explique en partie par l’arrivée de la variante sud-africaine à Madagascar en mars 2021 et l’assouplissement des mesures de répression de la part des autorités.

Lors de la 2ème vague en mars 2021, la panique générale s’est installée à Madagascar. La pénurie d’oxygène et de médicaments, accentuée par le manque d’espaces de soins dédiés à la Covid-19, a créé une agitation de la population. Le nombre de morts ayant augmenté de façon exponentielle, un cimetière a même été installé à Anosiala. Pourtant, la situation a encore été qualifiée par le ministre de la santé publique de « non-effroyable » et les mesures se sont très vite assouplies jusqu’à arriver à un déconfinement total. Actuellement, la lutte contre la Covid-19 n’est plus d’actualité. Les mesures annoncées dimanche dernier par le premier ministre ne sont que des semblants de mesures. Ce sont des assouplissements qui visent progressivement l’arrêt total de la lutte contre la pandémie. Cependant, la surprise de la 2ème vague en mars 2020 devrait constituer une leçon pour le régime Rajoelina pour anticiper la 3ème vague.

La 2ème vague a été plus ravageuse que la 1ère, car l’Etat ne s’y était pas du tout préparée. En octobre 2020, le ministre de la santé publique, Jean Louis Rakotovao, a crié victoire en annonçant publiquement lors d’une interview que Madagascar a battu la pandémie. Depuis, la population s’est laissé aller tandis que l’Etat ne s’est plus préoccupé du Coronavirus. Aucune anticipation sur une éventuelle recontamination de masse n’a été envisagée. Résultat, Madagascar a été pris au dépourvu par la pandémie. Manque d’extracteur d’oxygène, manque de médicaments, manque de personnel de santé, manque d’hôpitaux, etc… Ce fut un environnement idéal pour la Covid-19. Cette situation devrait servir de leçon à nos dirigeants et l’anticipation de la 3ème vague doit être envisagée dès maintenant. De plus, le variant « Delta » (variant Indien du Covid-19 qui se transmet plus rapidement et est plus meurtrière) A la Gazette de la Grande Ile, nous avons toujours répété la célèbre maxime « gouverner, c’est prévoir ». Prévoir une éventuelle 3ème vague de contamination, c’est également prévoir une stabilité politique, car en ce moment, la population juge la compétence des dirigeants par leur capacité à maîtriser cette pandémie.

  1. B

Lire aussi