La Gazette de la grande ile

Après fête : 780 tonnes d’ordures les 25 et 26 juin

Publié le 29 juin 2021

Antananarivo a accumulé jusqu’à 400 tonnes d’ordures la journée du 26 juin et 380 tonnes le 25, soit une hausse jusqu’à 7,5% sachant que la production quotidienne de déchets ménagers dans la capitale avoisine les 370 tonnes. « J’ignore si les gens agissent aussi ainsi chez eux, mais l’éparpillement des ordures après les festivités porte à croire que les Tananariviens se fichent pas mal de la salubrité de la ville », s’insurge le DG de la Société municipale d’assainissement (SMA), le Col. Andrianaivo Ravoavy Jaona Lalaina, face à l’incivisme de certains. D’après les constatations, Analakely a été inondé de déchets alimentaires et de tiges de brochettes. Les endroits les plus fréquentés comme les marchés et Mahamasina ont également été victimes. « Rien qu’à Mahamasina, quatre tonnes d’ordures ont été ramassées après la fêtes du 26 juin », affirme le DG de la SMA. «Cette dernière s’est préparée à cette situation depuis le début du mois de juin. Ainsi, la gestion et le ramassage des ordures n’ont pas posé de problème. Juste avant la célébration de la fête de l’indépendance, on a installé des bennes à ordures supplémentaires », poursuit-il. Une initiative qui n’a pas été calculée pour autant par les usagers. Face à cela, la CUA lance un rappel du Code municipal d’hygiène (CMH). « Pendant les fêtes, il n’est pas question de sanctionner les gens. Actuellement, on est encore dans la phase de sensibilisation au CHM. Mais en cas de flagrant délit, la SMA n’hésitera pas à appliquer les sanctions. En effet, des bacs à ordures ont été volés durant les fêtes. A ce propos, la sensibilisation au respect des infrastructures et matériels s’impose. Autrement, on n’aura plus d’endroits dédiés aux ordures qui finiront par s’éparpiller partout. Il convient également de sensibiliser les usagers au respect des horaires de jet d’ordures (entre 16 et 20H) parce que la SMA procède au ramassage durant la nuit. Ainsi, les bacs seront propres au matin », explique le Col Andrianaivo Ravoavy Jaona Lalaina. Hier dans l’après-midi, les bennes de la SMA ont été à moitié vides. « On a pu gérer le ramassage des ordures dès le 27 juin », selon toujours le DG de la SMA.

  Annie N.

Lire aussi