La Gazette de la grande ile

Marché du poisson séché : un circuit bien tracé

Publié le 22 juillet 2021

Le poisson séché figure parmi les produits de transformation les plus répandus à Madagascar. Ce produit est issu de deux types, les poissons de mer et les poissons d’eau douce. Les poissons de mer proviennent généralement de l’ouest et du Nord-Ouest de la Grande Ile, notamment de Maintirano et de Morondava et ses alentours. Les poissons d’eau douce quant à eux, proviennent majoritairement de l’Alaotra, de Miandrivazo, de Marovoay et de Maevantanàna. Ces poissons sont soumis aux mêmes procédés, c’est-à-dire le séchage au soleil et au sel. Seul le Tilapia de l’Alaotra subit le séchage à la fumée et le produit issu de ce procédé est appelé le « fony ».

Ces poissons quittent les régions productrices enveloppés dans des sacs qui sont pesés en tonnes. Les collecteurs achètent le kilo entre 2.000 et 15.000ar selon l’espèce. Une fois dans la capitale, ils sont vendus en gros et au détail dans les marchés d’Ambodivona, Isotry, Anosibe où le prix du kilo varie entre 6.000 et 50.000ar. Facile à conserver et accessible à tous, le poisson séché est destiné à diverses utilisations, principalement comme accompagnement du riz. Toutefois, on s’en sert également comme provende pour animaux, comme appât pour la chasse et comme composant d’engrais et autres. Le poisson séché se conserve à l’air et peut durer plusieurs mois sans se détériorer. A Antananarivo, ce produit est stocké et manipulé à même le sol dans des propriétés ne respectant aucunement les conditions d’hygiène. Pourtant, le poisson séché est un des rares produits qui connaît un circuit bien tracé, rarement affecté par les crises sociaux-économiques. En effet, les commerçants affirment que malgré la crise sanitaire due à la pandémie de Covid-19 et les crises sociaux-économiques y afférentes, la demande en poisson séché n’a pas changé. Le circuit est resté fluide et les stocks partent régulièrement. Cette demande constante se justifie par la facilité de conservation et la polyvalence du poisson séché, pouvant être utilisé pour tout type d’activité d’agriculture et d’élevage. Sa consommation est recommandée à cause de sa valeur nutritionnelle.

  1. B

Lire aussi