La Gazette de la grande ile

Recensement et révision militaires : Juste pour embêter les jeunes !

Publié le 26 juillet 2021

La convocation des  jeunes en vue d’une révision militaire et de recensement se poursuit. Le prochain calendrier fixe la date du 2 au 29 août pour les jeunes âgés de 19 à 31 ans notamment ceux qui habitent Antananarivo ville. Les inscriptions au niveau de l’université d’Antananarivo prennent fin ce jour. La convocation concerne aussi bien les hommes que les femmes. Près de 400.000 jeunes sont ainsi attendus pour passer la révision militaire cette année. Mais la véritable utilité de ces révisions pousse à se poser des questions.

Pour cause, des militaires déjà recrutés antérieurement attendent encore leur réengagement en ce moment. De même, le service national obligatoire imposé auparavant à Madagascar n’est plus d’actualité. La seule explication du ministère de la défense nationale pour justifier son maintien est la nécessité de disposer de données exactes des jeunes pouvant intégrer les rangs de l’armée en cas de nécessité. Mais dans la réalité ces révisions militaires ne sont faites que pour embêter les jeunes.

Le comble, la régularité de la situation vis-à-vis du service national est implicitement imposée aux jeunes Malgaches. Certaines formalités comme la délivrance des passeports ou l’accès aux concours administratifs sont subordonnées à la présentation des documents attestant cette régularité sur le plan militaire comme la fameuse « carte verte ».

Dans la réalité, la révision militaire ne sert quasiment à rien. Madagascar ne figure pas sur la liste des pays menacés de guerre ni d’une invasion étrangère. Dans la lutte contre l’insécurité sur le plan interne, les résultats de l’intervention de l’armée laissent à désirer. Mais ce que les responsables font faire aux jeunes durant ces recensements tend également au ridicule. Des jeunes qui ont dernièrement passé  ces recensements se plaignent de la perte de temps que cela leur cause. Les responsables les font attendre toute une journée juste pour remplir une petite fiche de formulaire. Difficile dans de telles conditions d’identifier ceux qui sont aptes ou non à effectuer un service militaire en cas de besoin.

Ranaivo

Lire aussi