La Gazette de la grande ile

PADARNE – Rocade d’Iarivo : vers l’aménagement des abords

Publié le 28 juillet 2021

Aussitôt les travaux de construction de la rocade d’Iarivo (rocade nord-est) exécutés, le ministère de l’Aménagement du territoire et des travaux publics (MATP) se penche sur la gestion de l’infrastructure et ses abords. Dans le cadre du projet d’aménagement et de développement des abords de la rocade nord-est (PADARNE), un protocole de partenariat est mis en place entre le MATP et les communes concernées, à savoir la commune urbaine d’Antananarivo (CUA), la commune d’Ambohimangakely et la commune d’Ankadikely Ilafy. « On essaie de coordonner les actions des maires en particulier en matière d’urbanisme. Aujourd’hui, on a un projet qui va toucher la population directe et donc nous avons beaucoup d’espoir parce que cela va apporter le développement, mais surtout permettra de désengorger Antananarivo.  Nous sommes très pressés de voir ce projet se mettre en place », a déclaré hier le premier magistrat de la CUA, Naina Andriantsitohaina. Parmi les objectifs du projet, on peut citer la mise à disposition, à des utilisateurs publics et privés, de parcelles de terrains équipés affectés à l’habitat, à des activités économiques, sociales et culturelles ou à des loisirs ainsi que la valorisation des tissus urbains existants par des actions de rénovation, de restructuration et de réhabilitation. «L’objectif est que le projet soit bénéfique non seulement à l’Etat, mais surtout à la population », affirme Hajo Andrianainarivelo, ministre de l’Aménagement du territoire et des travaux publics. Avant de poursuivre sur l’importance du PADARNE. « Auparavant si de telles infrastructures ont été construites, elles étaient dépourvues de gestion et d’implication des communes traversées ou impliquées dans le processus. Dorénavant avec le projet PADARNE, les trois communes traversées par la rocade d’Iarivo auront un outil de planification moderne, mais surtout un outil efficace pour gérer leur espace et de facto d’avoir une vision sur le long terme sur le développement et en même temps de préserver cette infrastructure qui est la fierté de la population d’Antananarivo », explique-t-il.

Annie N.

Lire aussi