La Gazette de la grande ile

Inflation : à ne plus savoir où donner de la tête !

Publié le 29 juillet 2021

La population malgache est en présence d’une inflation sans précédente avec la hausse des prix ici et là qu’elle ne sait plus où donner de la tête. La pauvreté de la population malgache quant à elle s’accentue de jour en jour alors que le coût de la vie ne cesse de grimper. Il n’y a pas que les produits de première nécessité qui connaissent une certaine envolée des prix, c’est également le cas des fournitures scolaires. Il est à noter que le prix du « kapoaka » de riz s’achète à 800 ariary et le litre d’huile à plus de 9000 ariary. La population est en train de subir l’incompétence des dirigeants qui ont tendance à rejeter la faute sur la pandémie de Covid-19. Il ne faut pas oublier que Madagascar aurait pu éviter cette lutte acharnée si les dirigeants avaient joué la carte de la prudence en fermant à temps les frontières du pays.

En plus de penser à trouver de quoi se mettre sous la dent au quotidien, les parents ont encore un souci en tête, la rentrée scolaire. A vrai dire, peu de parents peuvent se permettre d’acheter en un  lot les fournitures scolaires de leurs enfants surtout que le prix est en hausse chaque année. Cette année, elle est à hauteur de 15% minimum par rapport à l’année dernière vu qu’un paquet de dix de cahiers de 200 pages grand format de qualité s’achète à 110 000 ariary contre 95 000 ariary l’année précédente. Ils doivent donc se les procurer petit à petit et le pire est que les prix sur le marché augmentent au fur et à mesure que la rentrée approche. Bon nombre de parents s’en plaignent surtout que la vie est de plus en plus difficile. Depuis toujours, les citoyens malgaches n’ont eu de cesse de lutter pour leur survie qu’ils se font facilement avoir dès qu’un politicien se montre généreux lors des périodes électorales alors qu’il s’agit d’une générosité de façade.

 La population malgache ne sait plus où donner de la tête avec la situation qui prévaut dans le pays avec la pandémie de Covid-19 qui sévit toujours et la menace de l’arrivée du variant delta qui se rapproche. Tomber malade à l’heure actuelle n’est plus permis vu qu’il n’y a plus de budget destiné à la santé. Il est à noter que bon nombre de foyers ont déjà du mal à se nourrir au quotidien. Les dirigeants quant à eux sont débordés avec l’histoire d’attentat pour penser à la situation du peuple qui crie haro. Bon nombre de personnes en arrive même à penser que cette histoire d’attentat n’est qu’une diversion pour cacher l’incompétence des dirigeants ce qui est une possibilité à ne pas écarter. Il faut dire que l’indifférence des politiciens vis-à-vis de la lutte que mène la population pour sa survie n’est plus du tout nouvelle.

Jean Riana

Lire aussi