La Gazette de la grande ile

Retour des travailleurs migrants : 90% souhaitent déjà repartir

Publié le 31 juillet 2021

300 travailleuses migrantes malgaches ont déposé une demande de rapatriement pour cause de maltraitance dans leur pays d’accueil, auprès de la direction de la diaspora au sein du ministère des Affaires étrangères. Au total, elles sont 306 à avoir pu retourner au pays en 2020 avec l’appui de l’organisation internationale pour les migrations (OIM). Venant du Koweït, Liban et Arabie Saoudite, 90% d’entre eux souhaitent déjà y retourner, d’après le rapport d’évaluation des impacts socio-économiques de la Covid-19 sur la dynamique internationale de travail au nord-est de Madagascar. « Beaucoup d’entre eux sont revenus les mains vides à cause de la pandémie de coronavirus. Malgré les maltraitances dont ils étaient victimes dans leurs pays d’accueil respectifs, les travailleurs migrants qui sont récemment retournés au pays veulent déjà repartir malgré la fermeture des frontières et l’interdiction d’envoi de travailleurs malgaches dans les pays à haut risque décidée en 2013 par le gouvernement », affirme Ratrimosoa Rabenatoandro, secrétaire exécutif du Bureau national de lutte contre la traite des êtres humains (BNLTEH). Une situation des plus légitimes vu l’absence de travail et donc de revenu dans le pays.

      A.N.

Lire aussi