La Gazette de la grande ile

Policiers à Andavamamba : Des « épouvantails » qui ne font plus peur

Publié le 31 juillet 2021

Divers quartiers de la capitale sont de véritables zones rouges en termes d’insécurité. C’est le cas en particulier des quartiers d’Andavamamba et d’Ampefiloha qui figurent parmi les principaux lieux d’action des voleurs à la tire. Même en plein jour, les malfaiteurs s’attaquent aux passants comme ce fut le cas hier vers midi.

Une dame a été vicitime de vol à la tire au niveau du Cenam Andavamamba en plein jour. Trois individus lui ont violemment arraché son sac avant de prendre la fuite vers un couloir. Des passants témoins de la scène n’ont quasiment rien pu faire, d’autant plus que l’un des voleurs menaçait l’assistance avec une arme dans sa poche. La population s’avère impuissante face à cette situation. Le comble, des éléments des forces de l’ordre se trouvant non loin organisant la circulation n’ont pu dissuader les malfaiteurs. Leur présence ne fait quasiment plus peur aux voleurs.

De telles situations contribuent à la perte de confiance de la population aux forces de l’ordre. La complicité de ces dernières avec les malfaiteurs est également de plus en plus dénoncée, seule explication pouvant expliquer leur inertie face à ce fléau. Des opérations de ratissage sont ainsi attendues pour pallier ces situations, pouvant permettre de rétablir la sécurité au niveau de notre société.

Lire aussi