La Gazette de la grande ile

LES IMAGES DANS LES MOTS : Le pays va mal !

Publié le 09 août 2021

Long sera le chemin et on est loin de la sortie du tunnel. Depuis mars dernier, les quinzaines d’état d’urgence s’enchaînent malgré le fait qu’il n’y a plus beaucoup de contaminations à la Covid-19. Cet état qui affecte beaucoup de domaines est très difficile à vivre pour le pays et tout son peuple. Mais c’est une décision importante qu’on doit prendre si on veut vivre tranquilles et en bonne santé. Il faut comprendre que même sans le coronavirus, le pays est loin d’être en bonne santé. Il présente des symptômes qui le mettent dans une souffrance profonde, notamment des  maladies dues aux actes de différentes personnes malintentionnées qui ne pensent qu’à leurs avantages personnels. Déjà avant que ce virus n’apparaisse, le pays souffrait de la pauvreté et de divers maux économiques. La majorité des Malgaches connaissent des problèmes d’argent et ont du mal à trouver de quoi manger quotidiennement. Les différentes périodes de confinement ont aggravé la situation, car beaucoup ont dû arrêter leurs activités génératrices de revenus. Mais c’est un problème que tout le monde doit supporter, parce que même les gens les plus aisés  ont du mal à vivre. L’important est de survivre à l’épidémie et à tous les problèmes qui gangrènent le pays. Actuellement, on atteint presque les 50000 cas depuis mars 2020 et un millième de décès. On est encore dans une situation assez difficile et la suite est encore imprévisible, parce que chacun de nous sait ce qui nous attend après. Même sortis de ce tunnel de la Covid-19, il y aura toujours d’autres tunnels qui nous attendront. Tant que nous ne trouvons pas des ententes pour pouvoir vivre en harmonie entre nous, le pays souffrira toujours. Les conflits politiques qui nous détruisent depuis des lustres sont la source de diverses infections au niveau de la société malgache et de l’économie du pays. Il faudrait que chacun soit conscient de l’importance de l’unité nationale et prenne sa responsabilité. Certes, on peut s’opposer au régime et ne pas toujours avoir les mêmes idées, c’est la démocratie, mais il faudra écarter toute intention pouvant porter atteinte au pays. Ce dernier, au fil de l’âge, comme une vieille personne qui a vécu toute une histoire, est fatigué et las des différentes destructions, et n’en survivra pas. Et si le pays ne survivra pas, nous ne survivrons pas non plus. Il faudra penser aux comportements à adopter si nous survivons à cette Covid-19, et penser aux autres maladies.

Riri

Lire aussi