La Gazette de la grande ile

Remaniement : Fake News !

Publié le 13 août 2021

Le communiqué de la Présidence de la République de Madagascar sorti mercredi dernier et faisant connaître à la population la fin de fonction des membres du gouvernement a créé la polémique. En effet, après plusieurs semaines de parfum de remaniement et des dizaines de consultations de nouveaux ministres potentiels, notamment au poste de secrétaire d’Etat à la gendarmerie, le Président de la République a d’abord ordonné publiquement aux membres du gouvernement de trouver des solutions aux problèmes du pays et en même temps donné un ultimatum de trois jours avant de prendre une décision drastique. Trois jours plus tard, il émet  un communiqué avisant la population que les membres du gouvernement sont démis de leurs fonctions.

Cependant, jusqu’à maintenant, aucun décret d’application ne donne une valeur juridique à cette décision. Légalement, ces ministres sont toujours en pleine fonction. Ce qui veut dire que ce communiqué sorti mercredi n’est qu’un faux. C’est de la poudre aux yeux de la population pour prouver le sérieux de l’annonce du président dimanche dernier. Trois jours après l’ultimatum lancé par le président, le gouvernement n’a trouvé aucun moyen de résoudre les problèmes du pays, notamment l’inflation. Pour montrer qu’il fait son travail, Andry Rajoelina a suspendu les ministres de leurs fonctions. Mais à travers un communiqué, et non un décret. D’ailleurs, cette décision n’a même pas été évoquée lors du conseil des ministres du mercredi 11 août. Ni la ministre de la communication, se vantant d’être la porte-parole du gouvernement et s’autoproclamant experte en droit, ni le ministre de la justice n’ont évoqué ce sujet à leurs collègues, même si c’est juste pour donner sa valeur juridique à la décision. Ils sont tous nuls, car aucun de ces ministres n’a rappelé ce point. Les « affaires courantes », mentionnées dans le communiqué sont la continuité des affaires louches que les ministres ont toujours fait. Légalement, ces derniers sont toujours en place et peuvent en profiter pour appeler tous leurs contacts afin d’accélérer les affaires.

A Madagascar, la publication d’un « Fake news » est punie par la loi. La division de la cybercriminalité devrait enquêter sur la source de cette publication.

Notons tout de même que rien n’a changé, car mis à part le fait que le gouvernement doit faire un miracle pour redresser la situation du pays, il est utile de rappeler que quelques ministres du gouvernement Ntsay Christian seront automatiquement et obligatoirement reconduits. Il s’agit entre autres de Lalatiana Rakotondrazafy, Ravokatra Fidiniavo, Joël Randriamandranto, Tinoka Roberto et le SEG Richard Ravalomanana. Ce sont les piliers d’Andry Rajoelina pour assurer sa réélection en 2023. Ils seront de retour pour répéter leur éternelle erreur et faire encore reculer ce pays. Il ne faut pas trop espérer qu’avec ce pseudo-remaniement, le régime en place va enfin avancer. Ce sont juste quelques noms qui vont changer, mais le fond du problème restera le même. On ne change pas une équipe qui ne gagne pas.

Toutes nos félicitations à tous les membres du gouvernement qui sont toujours maintenus. La gabegie continue !

La Gazette

Lire aussi