La Gazette de la grande ile

Patrick Rajoelina : Parcours atypique et cocasse

Publié le 19 août 2021

Nommé il y a quelques mois conseiller diplomatique du Chef de l’Etat, Patrick Rajoelina a surpris le monde. Sa tour de magie a encore étonné́ plus d’un lorsqu’il a été nommé au poste de Ministre des Affaires étrangères dimanche dernier, lors de la présentation du nouveau Gouvernement Ntsay Christian. Cette promotion, selon les observateurs politiques, il la doit à un jeu de retournement de veste. En effet, l’homme est connu pour avoir gravité dans l’entourage immédiat de l’ancien Président Hery Rajaonarimampianina et figurait parmi les têtes pensantes du HVM (du nom du parti politique de l’ancien Président Hery Rajaonarimampianina). Pirouette, et très peu de temps après la non-élection pour un nouveau mandat de l’ancien Président, il se retrouve dans le cercle rapproché du Président de la République, Andry Rajoelina.

De l’avis de ces mêmes observateurs politiques, la capacité́ du nouveau ministre des Affaires étrangères à nager dans les eaux troubles et sautiller d’un camp à un autre dans l’environnement politique malgache, est peut-être due à son parcours atypique et cocasse.

Dans les années 1970 et 1980, le jeune Patrick Rajoelina faisait office de croupier au Grand Cercle de Tana et au Casino de Djibouti. Puis, il s’est envolé pour Paris (France) afin de devenir un policier des renseignements généraux français. Il a alors arpenté les échelons et la hiérarchie. L’homme est un modèle de la réussite de l’ascension sociale, fruit d’un grand travail intellectuel, l’ayant mené dit-il, aux Sciences Po et à l’ENA.

Pour ceux qui le connaissent très bien, Patrick Rajoelina est un barbouze franco-malgache officiant pour la France pendant de longues années. Et la question coule de source, travaille-t-il encore pour les renseignements français ? Quoi qu’il en soit, confier un ministère de souveraineté́ à un ancien ou encore un agent des renseignements étrangers, ne menace t-il pas la sécurité́ nationale ? Notons que Madagascar a toujours  un différend avec la France sur les îles Éparses quel que soit l’état des relations diplomatiques entre les deux pays.

La Gazette

Lire aussi