La Gazette de la grande ile

Nadine Ramaroson : Réveille-toi, ils sont devenus fou !

Publié le 30 août 2021

Dix ans déjà que Nadine Ramaroson, ancienne ministre de la Population et des Affaires Sociales, durant la Transition, nous a quittés. Elle est décédée tragiquement lors d’un naufrage de la vedette black shark, au niveau de Soanierana Ivongo, partie de l’île Sainte-Marie, le 28 août 2011. Font partie des disparus, des assistants de la ministre, un directeur régional du ministère de la Population, un caporal – garde du corps, des sauveteurs venant de Soanierana Ivongo et des journalistes.  En hommage à la défunte  et aux personnes décédées lors du naufrage à Soanierana Ivongo, un culte a été organisé le samedi 28 août à Androhibe. Une projection de vidéo et une exposition photos des actions sociales de l’ancienne ministre de la Population de l’époque, ont également été au programme.

Odette Ramaroson, mère de Nadine Ramaroson, n’a pas manqué de rappeler que « la personne de Nadine Ramaroson, la femme qui a beaucoup œuvré dans les actions sociales, mérite une grande reconnaissance, malgré sa disparition». « Les sociales du peuple devront se poursuivre », martèle-t-elle. En tant que ministre de la Population, Nadine Ramaroson n’avait pas d’égale dans le secteur social. Elle a utilisé le peu d’argent dont disposait son ministère pour offrir à tous les pauvres un peu de réconfort et un goût à leur vie pénible de tous les jours. Elle a agi sans nul doute comme une femme courageuse et engagée pour les défavorisés. Le 2 septembre 2011, Nadine Ramaroson a ambitionné d’instaurer les Etats Généraux du Social. Malheureusement, elle est partie le 28 août. Nombreux sont les projets dans le cadre des Etats Généraux du Social, notamment la recherche des personnes derrière les trafics de ressources naturelles qui sont à l’origine de la pauvreté profonde à laquelle est confrontée le peuple malgache. Il faut admettre que la vision de Nadia Ramaroson de trouver la solution pour relever le social du peuple est grandiose. Elle a essayé de faire des descentes dans tout Madagascar, en tant que ministre de la Population, mais les sensibilisations et les instructions en général sont indispensables. Tout cela n’est pas inclus dans la politique nationale du social, pour responsabiliser l’Etat. Il s’avère important d’étudier les Etats Généraux du Social, mais les dirigeants se préoccupent d’autres sujets. Le social du peuple que Nadina Ramaroson a défendu semble avoir disparu.

Nandrianina A

Lire aussi