La Gazette de la grande ile

Etat malgache : Un an et demi d’hypocrisie

Publié le 30 août 2021

Ils sont nombreux les Français et autres étrangers qui étaient bloqués à Madagascar et qui ont dû être rapatriés en Europe. Rapatriés dans leur pays d’origine où logiquement ils y restent car ils étaient coincés à Madagascar quand l’Etat malgache avait fermé les frontières. Ils sont nombreux aussi les Malgaches bloqués à l’étranger et qui ont été rapatriés dans leur patrie… Madagascar,  tellement nombreux qu’un an et demi après et plusieurs vols après il y a toujours des vols de rapatriement. Voilà l’hypocrisie de l’Etat malgache,  voilà l’hypocrisie de nos dirigeants.  On mettra de côté la famille présidentielle qui a bien montré qu’elle est au dessus de la loi et qui a deux patries la France et Madagascar.  Quand ils veulent aller en France les membres de la famille présidentielle bloqués à Madagascar se font rapatrier en France et quand ils veulent venir à Madagascar ils sont bloqués à Madagascar et se font rapatrier à Madagascar. Ils ont donné l’exemple aux bi-nationaux qui sortent de Madagascar avec leur passeport français pour retourner dans leur patrie et les vacances finies ils rentrent à Madagascar avec leur passeport malgache pour retourner dans leur patrie. Après les faux rapatriements, nouvelle règle ” les motifs impérieux ” pour rentrer à Madagascar. Font partie des motifs impérieux les vacances aux pays pour ces enfants qui pourtant vivent et habitent à l’étranger ; font aussi partie des motifs impérieux le retour après avoir assisté à un événement familial telle que la confirmation cérémonie religieuse. Font partie des motifs impérieux ou ont bénéficié des motifs impérieux des personnes bien précises ou certaines personnes qui ne rentrent même pas dans la catégorie des diplomates. Un an et demi de fermeture des frontières pendant lesquelles les dirigeants entraient et sortaient du pays comme bon leur semble,  le dernier cas est la délégation qui a suivi le Président de la République pour la rencontre avec le MEDEF avec une partie de la diaspora malgache. Une délégation qui comme toute délégation en mission est grassement payée en dollars, en euros, Lalatiana Rakotondrazafy avait indiqué à l’époque de Hery Rajaonarimampianina la somme de 350 dollars par jour par personne. On imagine aisément que passer une semaine ainsi aux frais de la princesse avec de telles indemnités ont pu faire ouvrir les yeux à certains qu’il est important d’ouvrir les frontières… que de missions en perspectives et que d’indemnités avec! Un an et demi d’hypocrisie et de mensonge à propos des vols de soi disant rapatriement,  à propos des frontières soi-disant fermées,  à propos des soi disant motifs impérieux. L’hypocrisie et le mensonge doivent cesser… qu’ils ouvrent les frontières avec des conditions sanitaires et certainement pas ingurgiter du CVO. Même le Premier Ministre a fait son vaccin… où en est-il alors avec le tambavy  CVO ou les gélules CVO+. Ouvrez les frontières et laissez les gens circuler librement comme vous les dirigeants mais avec des exigences sanitaires… et s’il vous plaît pas le CVO car les dons offerts n’ont pas été suivis de demandes, c’est bien parce que le CVO n’a pas convaincu grand monde sauf celui qui en a fait la publicité quelques mois.

La Gazette

Lire aussi