La Gazette de la grande ile

Barea – Eric Rabesandratana : La Politisation du football pèse sur le Coach

Publié le 06 septembre 2021

A moins de 24 heures du coup d’envoi de la deuxième journée des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022 au Qatar, une deuxième journée qui verra le face à face entre la Tanzanie et les Barea de Madagascar demain à Dar es Salam, la contre performance de notre équipe nationale lors de la première journée des éliminatoires jeudi dernier à Mahamasina face à l’équipe du Bénin revient sur toutes les lèvres des férus du foot.

Concernant ce match, beaucoup ont donné du tort au sélectionneur des Barea, Eric Rabesandratana d’être à l’origine de la défaite à domicile, 0-1, de notre équipe nationale face au Bénin mais, nombreux aussi sont ceux qui le défend.

Selon la remarque des observateurs de la vie sportive, depuis le retour au pays des Barea de Madagascar de la CAN d’Egypte, le 23 juillet 2019, le Président de la République Andry Rajoelina s’est lancé dans la politisation à outrance des Barea. Une politisation qui se résume en la récupération politique de l’exploit des Barea de Madagascar en Egypte, quart de finaliste de la dernière CAN.

Là où le bât blesse a continué ces observateurs, c’est que dans cette politisation qui ne dit pas son nom, le Chef de l’Etat n’a pas donné les moyens de ses ambitions aux Barea. La preuve, cette déclaration du capitaine des Barea de Madagascar, Abel Annicet, en guise de réaction à chaud sitôt le match contre le Bénin terminé.

Selon le capitaine de la sélection nationale : « quand on travaille avec un nouveau coach, ses joueurs ont toujours besoin de temps pour connaître ses tactiques. Pourtant, ce temps nous manquaient alors qu’on devrait jouer au grand match qui nécessite une longue préparation, d’autant plus qu’il n’y avait pas eu de match officiel les Barea depuis longtemps ». Pour de nombreux observateurs, cette absence de moyens dans la préparation de la sélection nationale figure parmi les causes de cette contre performance des Barea jeudi dernier à Mahamasina.

Sur ce point justement, et contrairement aux Ecureuils du Bénin, dans sa préparation à ces éliminatoires de la Coupe du Monde, Qatar 2022, la sélection nationale malgache n’a pas joué un seul test-match ou match amical. Pour le Bénin par contre, avant de venir à Madagascar, les Ecureuils locaux du Bénin étaient en déplacement au Togo le jeudi 19 août dernier où ils rencontraient leurs homologues du Togo. C’était un match amical qui s’est joué au stade de Kégué. L’explication s’est soldée sur une victoire des Ecureuils du Bénin par 2-0, buts de Mama Souraka de Béké Fc (63′) et Gaston Houngbédji de Dragons Fc (70′). Tout ceci, sous le regard vigilant du sélectionneur béninois Michel Dussuyer et la légende Adebayor, côté Togolais ainsi que le nouvel entraîneur des Éperviers du Togo, Paul Duarte.

Pour en revenir à cette politisation à outrance des Barea de Madagascar, dans le pays, de nombreux techniciens du football à Madagascar sont unanimes et solidaires. A l’unisson, ces derniers ont fais savoir que tant que cette.

Politisation du football  reste la règle, aucun entraîneur malgache n’acceptera pas de prendre en main la Direction de l’équipe nationale.

La Gazette

 

Lire aussi