La Gazette de la grande ile

Coupure d’électricité : Les impayés de la Jirama en cause

Publié le 09 septembre 2021

Les délestages intempestifs ont fait souffrir ces dernières semaines les habitants de la ville de Toamasina. Avec une tension très basse et des coupures fréquentes, ils ne pouvaient constater que la qualité de service  déplorable de la Jirama, une situation qui a provoqué leur colère et leur indignation. Pourtant, cette société en tant que premier responsable a argué sur les médias du mauvais temps pour s’esquiver. Et dans les autres provinces, la Jirama accuse, entre autres, un manque de pluie dans les réserves.

Des excuses peu convaincantes comme depuis toujours. Selon une source sûre, le non-paiement des producteurs privés d’énergie et des pétroliers est la principale cause de ces coupures fréquentes d’électricité. Ainsi, les arriérés qui se sont accumulés au fil des années, ne permettant plus à ces derniers de fournir une production adéquate… Ces dernières années, ces dettes ont irrévocablement augmenté et se comptent en milliards d’Ariary, si l’on ne tient compte que de la période allant de 2016 à 2019… Une situation qui impacte en premier lieu la population locale, qui ne peut bénéficier d’un usage adéquat et fonctionnel de l’électricité. Et les responsables de la Jirama essaient à tout prix de le cacher.  Malgré la situation, les producteurs d’énergie continuent d’œuvrer, tant bien que mal, pour l’électrification des villes et villages des provinces. Afin de trouver une issue, des discussions ont été menées entre la Jirama et ces producteurs, afin d’atténuer ces arriérés et d’éviter les blocages de la production. Mais là encore, avec les ententes, peu d’efforts sont fournis par le distributeur national, ce qui restreint grandement les producteurs. Ces derniers qui affichent leur bonne volonté, ne pourront pas remédier à ces problèmes récurrents.

Mampionona

Lire aussi