La Gazette de la grande ile

Délit de lit : Jamais deux sans trois

Publié le 09 septembre 2021

Les relations  triangulaires d’un  couple n’ont jamais été tolérées, même dans les lointains  villages au  fond de  nos  campagnes. Elles  servent même  souvent de prétextes à des violences  criminelles  qui  se  terminent  toujours  devant les  juges. Et pour  cause selon les professionnels  du  Droit, « l’adultère est la  relation  sexuelle entre un  époux et  une personne  autre  que son  conjoint. » Il peut faire l’objet d’un  cas de  «violation  grave ou  renouvellée des  devoirs et obligations  du mariage» jusqu’à «rendre  intolérable le maintien  de la  vie commune. » Dans  d’autres pays à  cause de  tels  comportements,  des hauts  responsables politiques ont payé  très cher les  actes d’infidélité. Dénoncé par la presse,  «surpris en  train d’embrasser sa  conseillère au bureau, le ministre britannique de la Santé Matt Hancock a démissionné le samedi 26 juin dernier.» Libertinage ou manquement aux mesures  sanitaires en pleine  crise de pandémie, le mal  est fait. Le ministre a perdu  sa place…C‘est pour  vous  dire  qu’ici ou ailleurs, l’opinion est  très susceptible aux comportements immoraux. Même dans les pays où les blagues sur le ménage à  trois font  rigoler, on ne  badine pas avec l’honneur d’un mari trompé. Pour  ce qui  concerne un  fait d’actualité concernant un membre du  gouvernement, le public attend la  réaction du pouvoir. Il n’est pas  question  de se mêler  de la vie privée d’une personnalité, mais du  sens moral de  toutes les institutions qui dépendent de comportements coupables en  dessous  du  niveau  de la  ceinture.

Noël Razafilahy

Lire aussi