La Gazette de la grande ile

Rapport du Samifin : Peu considéré par la Justice

Publié le 11 septembre 2021

Comme à l’accoutumée, le service de renseignement financier (Samifin) a présenté jeudi dernier son rapport d’activités 2020. Ainsi, à travers des déclarations d’opérations suspectes (DOS), il a reçu l’année dernière 174 dont 135 ont été traités et transmis aux autorités compétentes tels que le Bureau indépendant anti-corruption (Bianco), le Pôle anti-corruption (PAC)… Corruption, fraudes douanières et fiscales… telles sont les infractions identifiées.

Depuis toujours, les rapports du Samifin ont été peu considérés au niveau de la Justice. Les personnes suspectées, de nationalités différentes et occupant diverses fonctions dans le pays sont pour la majorité à l’abri de toute poursuite judiciaire. Pourtant, le montant très élevé des capitaux blanchis  porte vraiment atteinte à la vie économique du pays. Elle est estimée à 578 milliards d’ariary pour l’année 2020.

Mampionona

Lire aussi