La Gazette de la grande ile

Changement climatique : les effets touchent Madagascar

Publié le 15 septembre 2021

Le Groupe d’Experts Intergouvernemental sur le l’Évolution du Climat (GIEC) a sorti cinq grandes conclusions pour 2021vers le début du mois de septembre 2021. Les conclusions annoncent que le réchauffement de 1,5 °C dans les 2 prochaines décennies est en passe d’être atteint, la limitation du réchauffement climatique à 1,5°C d’ici 2100 est encore impossible, la compréhension de la science du climat est aujourd’hui plus forte, les changements observés sont sans précédent dans l’histoire récente et affecteront toutes les régions du globe, chaque fraction de degré de réchauffement entraîne des conséquences plus dangereuses et plus coûteuses.

Les effets du changement climatique se font de plus en plus extrêmes et touchent tous les pays du monde, dont Madagascar. Ne citons que les inondations en Allemagne et en Chine et le feu qui sévit même en Arctique, la sécheresse prolongée dans le sud de la Grande Île. Dans les scénarios étudiés par le Groupe International d’Experts sur l’évolution du Climat, il y a plus de 50% de chances pour que l’augmentation du réchauffement du climat de 1,5°C soit atteinte ou franchie  entre 2021 et 2030. Mais si les émissions de gaz carbonique sont plus fortes, ce seuil de 1,5°C sera atteint plus rapidement, soit entre 2018 et 2037.

Les conclusions du GIEC affirment que cette année est décisive pour la prévention du réchauffement climatique qui menace la planète d’ici 2100. La seule solution pour le monde serait de mener des efforts à grande échelle pour avoir une émission de gaz carbonique (CO2) nulle. Pour cela, il faudrait  redéfinir la manière d’utiliser et de produire les biens et services ainsi que la gestion des terres et mener des actions à grande échelle. Avant la Cop26 de Glasgow, chaque pays devrait proposer des objectifs de réduction des émissions plus stricts d’ici pour 2030 et s’engager à atteindre des émissions nettes nulles d’ici 2050.

Na

Lire aussi