La Gazette de la grande ile

Parking sauvage : Délai d’avertissement de deux semaines

Publié le 16 septembre 2021

Les forces de l’ordre et la commune urbaine d’Antananarivo (CUA) ont de nouveau mené une action de sensibilsation des automobilistes dans la capitale et ses environs depuis hier. D’après les informations, un délai de deux semaines de sensibilisation  a été donné pour que tous les automobilistes cessent ces pratiques. Le cas en particulier des véhicules stationnés en dehors des aires de parking réguliers et sur des zones dangereuses. Les véhicules stationnés sur le trottoir sont également concernés par cette sensibilisation. Les trottoirs étant destinés aux piétons et non pas aux véhicules,  ni aux commerçants.

A l’issue de cette période de quinze  jours à partir d’hier, ils vont tout de suite passer aux sanctions. Le cas des épaves de véhicules parqués un peu partout sur les trottoirs de la capitale n’échappent pas ces mesures. L’enlèvement de ces épaves devant figurer parmi les sanctions si leurs propriétaires ne prennent pas tout de suite des solutions pour les enlever de nos trottoirs.

Il faut toutefois rappeler que ce n’est pas la première fois que ces autorités au niveau de la capitale prennent l’initiative de mettre fin à la pratique du parking sauvage. Mais à chaque fois, les mauvaises pratiques de certains automobilites reprennent au bout de quelques semaines après ces actions, et cela faute de suivi.

L’insuffisance des aires de parking pour faire face à  l’augmentation incessante du nombre de véhicules en circulation demeure également le fond de ce problème non-résolu dans la capitale. D’ailleurs, les grands projets de mise en place de parking à étages promis par les responsables peinent à voir le jour, poussant les automobilistes à faire ce qu’ils veulent.

RN

Lire aussi