La Gazette de la grande ile

Edito : Soupçon de trafic d’or de Tsiliva

Publié le 16 septembre 2021

Voulant prendre le vol Ethiopian Airlines à destination de Dubaï hier, le député Christophe Tsiliva Diddiot, le député Andry Ratsivahiny, et le gouverneur d’Analamanga, Hery Rasoamaromaka ont subi une fouille systématique comme tous les passagers à l’aéroport d’Ivato. Ces derniers n’ont posé aucun problème à la première fouille effectuée par les autorités au sein de l’aéroport. C’est une fois au niveau du tarmac que le député Tsiliva s’est emporté et  a refusé d’obtempérer en face des éléments de la Gendarmerie,

en vue d’une deuxième fouille alors que c’est lui qui avait le plus petit bagage. Il croit qu’en étant parlementaire, il devrait bénéficier d’un certain privilège en ayant un traitement de faveur et passer sans encombre. Autrement dit, il a refusé d’obtempérer et s’est retiré sans avoir pris le vol d’Ethiopian Airlines qu’il allait prendre à destination de Dubaï. Selon les informations recueillies, ce dernier a fait des siennes au niveau de l’aéroport causant le retardement du vol qu’il n’a pas du tout pris alors que les deux autres n’ont posé aucun problème vis-à-vis des normes de sécurité. Le vol qui devait partir à 14 heures n’est parti qu’à partir de 17 heures, vu qu’il a fait toute une histoire pour une question de fouille. S’il n’avait rien à se reprocher, il n’aurait pas refusé d’obtempérer. Les autorités voulaient juste vérifier un soupçon de trafic d’or.

Malheureusement, ils n’ont pas pu le faire jusqu’au bout car le concerné a refusé d’être fouillé et a préféré ne pas prendre le vol. Peut-être que ce dernier allait essayer une petite tentative de trafic aurifère avant de passer  au gros lot comme celui des 73,5 kg d’or !

La Gazette

Lire aussi