La Gazette de la grande ile

Energie solaire : Laissez entrer le soleil !

Publié le 16 septembre 2021

C’est aujourd’hui que s’ouvre la Foire Internationale de Madagascar (FIM) à Forello, Tanjombato. Dans ce cadre, un symposium sur les énergies alternatives se tiendra. Après la levée de l’état d’urgence sanitaire, ce colloque montre la volonté du secteur privé d’aller de l’avant. Il est dommage que cet évènement n’ait pas fait l’objet d’une plus large publicité.

Les énergies alternatives sont les énergies renouvelables telles que l’eau, le vent et le soleil. Le recours aux énergies alternatives n’est pas juste un phénomène de mode lié au mouvement écologique. Il correspond à une nécessité vitale. Il y a une prise de conscience collective, à l’échelle mondiale, des dégâts environnementaux et climatiques causés par la pollution, la déforestation et l’utilisation intensive des énergies fossiles.

Pour limiter leur dépendance vis-à-vis du pétrole dont les réserves mondiales sont en diminution, les pays industrialisés privilégient de plus en plus les énergies nucléaires, éoliennes et solaires. Dans ce contexte, les pays en voie de développement, dont Madagascar, doivent faire face à plusieurs défis qui suscitent aux moins trois interrogations. Comment s’industrialiser sans trop polluer ? Comment accélérer le taux d’électrification à moindre coût ? Comment répondre aux besoins croissants en électricité accentués par une démographie galopante ? L’énergie solaire est une réponse partielle à ces questions légitimes.

Tout concourt à ce que Madagascar encourage l’exploitation de l’énergie solaire. En premier lieu, le développement de l’énergie solaire participe à la concrétisation du Velirano N°2. Le Président Andry Rajoelina tient à cœur l’accès de tous à l’énergie et à l’eau. En second lieu, le soleil est une source d’énergie à la fois gratuite, inépuisable, silencieuse et non polluante. La Grande Ile bénéficie en moyenne de 2.800 heures d’ensoleillement annuel contre 1.600 heures pour la France. Le potentiel en énergie solaire de Madagascar est supérieur à 2.000 kWh/m2/an. Il s’agit de la quantité d’énergie solaire reçue en une année sur un mètre carré. En France, le potentiel en énergie solaire est de 1.100 kWh/m2/an dans le nord et 1.700 kWh/m2/an dans le sud. En troisième lieu, une centrale solaire est moins onéreuse, plus rapide à installer et plus respectueuse de l’environnement qu’une centrale hydroélectrique. En quatrième lieu, il existe des entreprises locales aptes à raccorder de nouvelles centrales solaires aux réseaux classiques et à répondre aux besoins énergétiques croissants des ménages et des opérateurs économiques. En cinquième lieu, les prix des panneaux solaires, tant thermiques que photovoltaïques, ne cessent de baisser.

En 1971, Julien Clerc chantait « laissons entrer le soleil ». Cette chanson est devenue un hymne à la liberté et l’espoir. Il est temps que Madagascar laisse entrer le soleil au sens propre, en investissant massivement dans l’énergie solaire.

Phil de Fer

Lire aussi