La Gazette de la grande ile

Les images dans les mots : Visions divergentes !

Publié le 25 septembre 2021

La divergence de visions entre les dirigeants et les citoyens malgaches est très remarquable concernant les projets de développement. Les dirigeants espèrent procéder à la réalisation de diverses infrastructures qui pourront apporter une belle image de Madagascar ou particulièrement de la Capitale, mais les Malgaches espèrent surtout voir leur vie prendre un peu d’avance sur cette pauvreté qui la gangrène. Les dirigeants voient le développement à travers des réalisations de grande dimension, les bling-bling à la façon des riches de Dubaï ou de Chine. Les citoyens, quant à eux, voient ce développement à travers des réalisations qui les touchent directement et qui ne détruisent pas ce qu’ils ont entrepris auparavant. Non, la modernisation n’est pas une priorité pour les Malgaches, c’est surtout un objectif qu’on veut atteindre après qu’on aurait battu la pauvreté. Qui ne veut pas voir les villes malgaches avec des bâtiments et des infrastructures modernes ? Qui ne veut pas voir des gratte-ciels comme dans les grands pays ? Qui ne veut pas voir des flyovers, des autoroutes ou encore des grands centres commerciaux où il y a tous les différents produits vendables ? La vision du Président Andry Rajoelina est très loin, il veut voir un nouveau Madagascar qui peut se mesurer aux divers pays étrangers, mais la route est encore loin, de même le Maire Naina Andriantsitohaina veut voir la Capitale malgache briller comme les grandes villes à l’étranger. Mais le peuple a encore un autre combat, les poches sont encore vides chaque jour qui passe et au moins il faudra quelques ariary qui y passent. L’avancée vers la modernisation dépend de tout le monde, des dirigeants, des opposants ainsi que les citoyens. Il faudra une politique qui ne détruit pas les autres tout en regardant vers l’objectif et surtout avec un respect des lois. Avant de démolir une infrastructure ou une activité privée pour en mettre une infrastructure publique, il faudra que les dirigeants avancent des solutions pour que ces gens puissent survivre et se développer eux-mêmes. La modernisation est une bonne chose pour amener le pays vers le développement, mais tant que la majorité vit dans la pauvreté, ce ne sera qu’hypocrisie. Mais penser à la modernisation est un droit des dirigeants et les citoyens ont le devoir de trouver ce qu’ils mangent chaque jour.

Riri

Lire aussi